Grenier Recrutement

Mode d’emploi pour être soi-même

par Grenier Recrutement, le 3 novembre 2020


Lorsque vous êtes en mode « recherche d’emploi », êtes-vous vous-même ou jouez-vous un rôle ? Si vous avez tendance à « peaufiner » votre personnalité, fort à parier que vous n’êtes pas seul. Jusqu’à 90 % (!) des candidats se cherchant un emploi se livrent à de faux comportements lors d’entretiens selon cette étude… Sauf que l’adage fake it ‘til you make it n’est peut-être pas la meilleure stratégie pour être embauché. Non seulement les mensonges purs et simples peuvent vous coûter des offres d’emploi et revenir vous hanter plus tard, mais des formes d’inauthenticité encore plus bénignes peuvent entraver votre progression professionnelle.

À noter qu’être authentique dans les entretiens d’embauche n’est généralement pas la même chose que d’être soi-même sans va-va-voom ! La clé pour équilibrer l’authenticité tout en conservant un comportement professionnel est de vous connecter avec vos valeurs et vos passions, puis de vous présenter sous le meilleur jour possible.

Sachez ce qui est important pour vous

Avez-vous déjà eu une mauvaise expérience de travail ? Ce n’est pas la fin du monde — chaque expérience professionnelle loin d’être idéale peut vous apprendre une précieuse leçon sur ce qui compte pour vous et ce qui ne l’est pas.

Peut-être aviez-vous cru qu’un potentiel employeur était essentiel à votre réussite, pour finalement découvrir que la culture d’entreprise était incompatible avec la vie que vous souhaitiez. Ou peut-être encore avez-vous choisi une offre d’emploi plutôt qu’une autre en fonction de la rémunération et avez découvert plus tard que les avantages ne vous étaient pas aussi bénéfiques que si vous aviez choisi de prendre un poste à un salaire inférieur. Tous ces revers à travers votre carrière peuvent vous aider à mieux comprendre ce que vous voulez (et ce dont vous avez besoin) dans un emploi.

Recherchez des points de connexion authentiques

L’un des meilleurs moyens de rallier l’intervieweur lors d’une entrevue est d’apprendre ce que vous avez déjà en commun. En effectuant vos recherches préalables à l’entretien, laissez-vous aussi le temps de rechercher le responsable du recrutement sur LinkedIn. Vous découvrirez peut-être que vous avez fréquenté la même école, que vous avez une certification similaire ou que vous avez des contacts en commun. Même si vous ne voulez (évidemment) pas trop vous appuyer sur ce que vous avez appris, de peur de paraître trop intrusif, se préparer pour un entretien avec ces informations vous aidera possiblement à établir une connexion. Cela peut également vous détendre suffisamment pour vous permettre d’écouter et de converser, plutôt que d’essayer d’épater la galerie.

Méfiez-vous du syndrome de l’imposteur

Vous sentez-vous parfois indigne de votre succès ? Si tel est le cas, vous souffrez peut-être du syndrome de l’imposteur, un phénomène dans lequel les personnes compétentes se sentent comme des fraudeurs — malgré de nombreuses preuves de leurs réalisations ! Le danger du syndrome de l’imposteur est double, puisqu’il peut vous nuire et ralentir la croissance de votre carrière.

Ainsi, le syndrome de l’imposteur peut vous inciter à vous déprécier lors des entretiens d’embauche et d’autres interactions professionnelles importantes, ce qui pourrait nuire à votre réputation professionnelle. Le syndrome de l’imposteur peut également vous persuader de refuser les promotions parce que votre situation actuelle est plus confortable. La vérité est que la croissance est presque toujours inconfortable, du moins au début. Si vous ne parvenez pas à saisir les opportunités parce que vous ne vous sentez pas encore prêt, vous risquez de vous retrouver coincé au même endroit.

Apprenez à connaître vos forces

Les entretiens d’embauche sont des arguments de vente, et vous êtes le « produit ». Pour réussir, vous devez être en mesure de vous vendre auprès de l’employeur et de démontrer comment vous allez résoudre ses problèmes, atteindre ses objectifs et réussir.

Commencez par générer une liste de points forts que vous pouvez utiliser dans les CV, les lettres de motivation et dans les conversations lors des entretiens d’embauche. Cette liste doit inclure à la fois des compétences techniques, telles que des technologies et des certifications spécifiques, et des compétences générales, telles que la communication et le travail d’équipe.

Ensuite, faites correspondre vos qualifications à l’offre d’emploi et préparez-vous à expliquer pourquoi vous êtes la meilleure personne pour le poste.

Être flexible

Vos valeurs, vos objectifs et vos exigences évolueront au cours de votre vie et de votre carrière. Faites un checkup avec vous-même de temps à autre pour vous assurer que vous vous dirigez toujours dans la bonne direction. Vous aurez ainsi plus de facilité à prendre des risques et à convaincre les décideurs si votre tête et votre cœur sont tous deux dans le jeu.

Allez, soyez vous-même sans fard et voyez les portes s’ouvrir à vous !


Types de réseautage

À lire maintenant

6 conseils de négociation salariale en début de carrière
Bon coup médiatique: le ketchup Heinz
Les 6 mythes sur le marketing numérique que nous vend la série Emily in Paris
Cap sur un changement de carrière
Bons coups médiatiques: Pfizer et Medicago
Les millénariaux : qui sont-ils vraiment et comment les rejoindre?
Le networking à l’ère du confinement
N’oubliez pas le marchandisage web (E-merchandising)
Bon coup médiatique: Denis Coderre
Astuces pour gérer votre équipe à distance
Palmarès du travailleur autonome productif
Bon coup médiatique: Ian Lafrenière