Grenier Recrutement

L’art d’éviter des erreurs de débutant en entrevue

par Grenier Recrutement, le 16 janvier 2020


Que vous soyez encore aux études à la recherche d’un stage ou plus avancé dans votre carrière, commettre des erreurs rudimentaires lors d’un entretien d’embauche peut vous coûter une opportunité, et ce, même si vous avez l’expérience et les diplômes.

Les premières impressions comptent ! Des études ont montré que, dans les sept premières secondes d’une réunion, les gens auront une bonne idée de qui vous êtes. Certaines recherches suggèrent qu’un dixième de seconde est tout ce qu’il faut pour commencer à déterminer des caractéristiques telles que la loyauté. Katherine M. Rothman est la directrice générale et fondatrice de KMR Communications, une entreprise de relations publiques. Depuis la création de l’agence en 1998, Rothman a interrogé des centaines de candidats à des postes allant de stagiaires aux directeurs jusqu’aux vice-présidents. Selon la PDG, voici quelques astuces pour un entretien réussi.

Soyez ponctuel

« Je suis désolé de mon retard de 15 minutes, je ne savais pas où me garer » : voilà le genre d’excuse que Rothman n’apprécie pas. Lorsque vous confirmez l’heure et le lieu de l’entretien, il est de votre responsabilité de demander où vous pourrez vous stationner. Si cela vous semble un peu déroutant, faites un essai pour vous rendre au lieu de l’entretien afin que vous ne conduisiez pas sans but quelques minutes avant le Jour J. Lorsque vous arrivez en retard à une interview, vous semblez peu fiable et non organisé.

Soyez le meilleur de vous-même dès que vous entrez dans la bâtisse

Dès que vous arrivez au point de rencontre pour votre entretien d’embauche, supposez que toute personne que vous rencontrerez pourrait être un intervieweur potentiel. Si vous parlez au téléphone portable dans le hall, censurez votre conversation et vos commentaires. Dans l’ascenseur, établissez un contact visuel poli avec tout le monde! Si vous utilisez les toilettes avant l’entrevue, saluez toutes les personnes que vous rencontrez. L’une de ces personnes pourrait être le responsable des ressources humaines !

Faites vos recherches

« Google z» l’entreprise, visitez son site web. Sachez qui sont ses clients, ce qu’elle fait, qui elle sert, qui sont ses concurrents et découvrez ce qui la distingue des autres entreprises dans son domaine. Il est important de faire vos recherches avant l’entrevue. Cela vous permettra de mieux maîtriser les sujets sur lesquels vous serez interrogés et de vous sentir plus confiant, ce qui transmettra une meilleure impression. Si l’on vous demande pourquoi vous souhaitez travailler chez XYZ, vous serez en mesure de répondre de manière précise.

Dress to impress

Faites des recherches pour connaître la culture de la société dans laquelle vous allez être interviewé. Lisez des avis sur Glassdoor, Google ou demandez à des amis. Si l’entreprise a un penchant artistique, mieux vaut ne pas s’habiller trop « business ». À l’inverse, si l’atmosphère est sérieuse, un jean déchiré et un t-shirt ne vous mèneront pas loin. En cas de doute, il vaut mieux être trop habillé que mal habillé. Si vous êtes convoqué à un second entretien, vous pourrez mieux adapter votre tenue à la norme du bureau.

Portez attention à votre langage corporel

Des interviewers qualifiés peuvent deviner vos signes non verbaux : portez attention à ces derniers. Le langage corporel peut en dire plus que vous ne le croyez ! Des études indiquent que les poignées de main jouent un rôle important dans les premières impressions, alors faites en sorte que cela compte. Votre poignée de main ne doit être ni trop forte, ni trop molle. En donnant la main à votre interlocuteur, établissez un contact visuel et souriez. Une fois assis, ne vous laissez pas choir : cela pourrait signaler un ennui. Penchez-vous plutôt légèrement pour indiquer votre intérêt. Ne vous croisez pas les bras non plus, cela pourrait vous donner l’impression que vous êtes sur la défensive ou que vous cachez quelque chose.

Ne tombez pas dans le cliché

Si on vous demande quelles sont vos meilleures qualités, évitez de dire : « Je suis un organisateur autonome, un joueur autonome et un joueur d’équipe, et ma plus grande faiblesse est que je suis un perfectionniste. » Tout cela peut être vrai, mais trouvez un autre moyen de définir ces attributs. Au lieu de cela, si vous êtes interrogé sur une faiblesse, choisissez-en une réelle et donnez-lui une tournure positive. Vous pouvez par exemple dire : « Je veux toujours respecter mes délais, mais ce faisant, je me précipite parfois trop. J’essaie de ralentir et d’être plus méticuleux. »

Ne faites pas de monologue

Vous serez jugé sur votre niveau d’articulation et sur votre présentation dans une situation d’entreprise. Une interview ne doit pas être votre propre monologue ! Répondez aux questions avec concision et attendez que l’intervieweur pose la question suivante. Pendant que vous parlez, essayez de déterminer si vous gardez l’enquêteur engagé dans ce que vous dites.

Ne demandez pas ce que l’entreprise peut faire pour vous, demandez ce que vous pouvez faire pour l’entreprise

Expliquez clairement en quoi vos compétences peuvent aider l’entreprise qui vous interviewe et ce que vous pouvez apporter à la table.

Faites le ménage de vos réseaux sociaux

Gare à votre empreinte numérique. Soyez conscient de ce vous publiez sur Facebook, Twitter, Instagram et autre. Épluchez vos plateformes sociales et effacez les vieilles publications qui pourraient vous coûter un poste de rêve !

Conclure un entretien

Trop souvent, les candidats disent : « Non, merci, je pense que vous avez tout couvert. » Vous pensez peut-être que vous êtes poli en disant cela, mais vous pourrez paraître désengagé. Proposez au moins une question qui suscite la réflexion et qui fait référence à quelque chose que l’intervieweur a commenté ou demandé.

Dites merci

Écrivez un courriel de suivi à chaque personne rencontrée lors de l’entretien d’embauche. Faites-le, que vous convoitiez le poste ou non. C’est un petit monde et une marque de politesse peut faire beaucoup !

 


5 questions à vous poser avant de changer d’emploi

À lire maintenant

Utilisez-vous seulement 20% de votre plateforme de marketing automatisé?
5 questions à vous poser avant de changer d’emploi
L’Expérience Client au secours du retail
Le marketeur qui chuchotait aux oreilles des ventes
Comment postuler avec succès à l’interne
Le non verbal des influenceurs
Parlons Cash: Structurer ses investissements marketing grâce à l’OPMP
Pour une réunion efficace
La génération Z façonne le marché canadien du crédit
Ergonomie de site web & adaptabilité
Trois méthodes pour construire un énoncé stratégique «tight»
Comment se remettre dans le bain du travail après les vacances ?