Grenier Recrutement

Quoi dire lors d’une entrevue de départ?

par Grenier Recrutement, le 18 mai 2021


Lorsque vous quittez un emploi, il se peut que le service des ressources humaines vous contacte et organise un entretien de départ. Au cours de cette discussion, il vous sera probablement demandé pourquoi vous quittez l’entreprise et si vous avez des commentaires généraux sur l’organisation. Pour les entreprises, savoir pourquoi les gens choisissent de partir est extrêmement utile. Par exemple, si un employé sortant dit qu’il n’y a pas de place pour la croissance, l’entreprise peut ajuster sa structure organisationnelle. De plus, les gens peuvent être plus honnêtes dans leurs commentaires qu’ils ne le feraient lors d’une rencontre de rendement.

À quoi peut-on s’attendre lors d’un entretien de départ ? Le format d’un tel entretien varie d’une entreprise à l’autre. Vous pourriez remplir un sondage écrit, avoir une réunion en personne ou même les deux. En règle générale, une personne des ressources humaines mènera l’entrevue. Votre responsable direct peut également vous rencontrer dans un cadre plus informel, comme un lunch d’au revoir, afin de déterminer votre motivation à partir. Attendez-vous à des questions axées sur votre expérience dans l’organisation, y compris les points hauts et bas, ainsi que sur les raisons de votre départ.

Comme dans n’importe quel contexte d’entrevue, ne mentez pas pendant votre entretien de départ. Le monde du travail peut être restreint et vous ne savez jamais quand vous rencontrerez un ancien collègue dans un nouvel emploi. De plus, il est difficile de demander une référence une fois que vous avez brûlé un pont !

Alors, quoi faire et ne pas faire lors les entretiens de départ ?

Planifiez ce que vous allez dire. Vous voulez être honnête dans cette conversation, mais vous ne voulez pas non plus dire quoi que ce soit qui laisse votre intervieweur avec une mauvaise impression.

Agissez de manière professionnelle. Comme dans toute autre entrevue, comportez-vous de manière professionnelle lors de votre entretien de départ. Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas être critique ou offrir des commentaires sur les domaines qui nécessitent du travail, mais évitez d’être trop dur. Et autant que possible, soyez positif — même si vous n’aimiez pas le travail, les collègues ou l’ambiance de l’entreprise.

Ne vous défoulez pas. Ne soyez pas impoli. Votre entretien de départ n’est pas le moment opportun pour se plaindre de collègues, d’un responsable ou de vos affectations. Surtout, soyez poli — il est bon d’exprimer une critique, à condition qu’elle soit poliment formulée.

Partagez des informations spécifiques et utiles. Y a-t-il eu un problème ou une situation qui a précipité votre recherche d’emploi et votre départ éventuel ? Restez factuel : concentrez-vous sur ce qui s’est passé plutôt que sur ce que vous avez ressenti, et partagez des exemples précis. Et faites de votre mieux pour résoudre les problèmes, en suggérant des solutions le cas échéant. De cette façon, vous apportez des commentaires constructifs.  

Ne vantez pas votre nouvel emploi. Vous pouvez parler de certains des aspects positifs du nouveau poste. Il est courant que les enquêteurs vous demandent pourquoi vous partez. Si vous le faites, vous pouvez mettre en évidence un aspect positif du nouveau rôle — une rémunération accrue, de meilleures opportunités, un titre plus élevé, etc.

Bonne chance dans votre nouvel emploi !


Hausse salariale: comment s’y prendre?

À lire maintenant

10 idées pour remercier vos employés 
Bon coup médiatique: SNC-Lavalin
Qu’en est-il du recrutement d’agence en 2021?
Le guide de la création de contenu du temps des Fêtes
Étude Élévation CASACOM
«Ça ne va pas dans le bon sens, groupe!» - Eric Chandonnet
Bonnes nouvelles pour vos événements des Fêtes
Jeff Bezos et William Shatner, un partenariat cinq étoiles
L’importance de Google my Business
Sortez de la boîte ! Idées cadeaux de dernière minute
L’importance grandissante de l’évaluation
L’importance pour les PME de se différencier pour mieux performer