lg2 derrière le stunt de Reviveaphone

le 29 septembre 2014


Voici le pari de Reviveaphone: envoyer Michael Mooney, chanteur du groupe montréalais Le Trouble, en Australie pour acheter le premier iPhone 6 commercialisé, puis le noyer dans la bière pour ensuite le ressusciter avec le produit Reviveaphone. Un pari concluant pour ce stunt signé lg2.

Cette offensive a été réalisée la semaine dernière et sa vidéo a déjà été vue près de 195 000 fois sur YouTube. Le but? Démontrer l’efficacité de Reviveaphone pour réanimer un téléphone noyé. Cocasse, mais l’effet est saisissant. De Montréal à Brisbane, Michael Mooney nous fait rire et réussit à nous vendre le produit.

Rappelons que Reviveaphone, créé par Oliver Murphy et présenté à la version britannique de Dragon’s Den en janvier dernier, permet de réparer un téléphone échappé dans un liquide. Un traitement choc dans cette solution chimique sauve près de 95% des téléphones traités!

Crédits:
Clients: Jeff Carrier, Francis Desrochers et Karl Janelle
Vice-président, directeur de création: Marc Fortin
Création: Philippe Comeau
Planification stratégique: François Royer-Mireault
Service-conseil: Claudia Joly
Réalisateur: Anthony Ayotte
D.O.P.: Barry Russel
Producteurs/Maison de production: Jean-René Parenteau et Marc-André Gilbert - 1one
Producteur d’agence: Johanne Pelland
Postproduction: Étienne Bergeron et Rony Ragon - Da Vinci
Ingénieur/ Studio de son: Pierre-Olivier Giroux - 1one
Musique: Apollo Music Store
Comédien: Michael Mooney


Sur l'eau, on ne consomme pas

À lire maintenant

NLogic s'associe à Adgile
L’Étoile montante du jour: Roxanne Synette (Adviso)
L'agence GLO déjoue la pénurie de main d’oeuvre
Aliments du Québec au menu souligne la réouverture des restaurants
Camden choisit le mode hybride
Combattre le gaspillage alimentaire avec les Radlers LOOP
Desjardins lance un programme d'innovation
Le grand prix Idéa se mérite aussi des éloges de The French Shop: les experts QC
TAC-TIL 2021: Radio-Canada, Glassroom et Desjardins grands gagnants
Cœur bienveillant
Pas de répit pour les talents d’ici!
Les Mérites Francopub et leurs lauréats