Le web 3.0, l'ère de la décentralisation

le 4 mars 2022


Le web 3.0 est mis à toutes les sauces. En un mot, le web 3.0 est synonyme de décentralisation. La notion de 3.0 fait référence à l’évolution d’internet avec les années. 

Le web 1.0 désigne l’internet des années 1991 à 2004. Les pages ne comportaient pas de contenus interactifs telles que des publicités ou des animations. L’information était à sens unique : de la page à l’utilisateur·trice.

Puis le web 2.0 est arrivé ! Il s’agit actuellement du type d’internet que l’on utilise régulièrement. La période web 2.0 a ainsi donné naissance aux fameux GAFA tels qu’Amazon, Google, Apple, Facebook, etc. Le changement majeur entre le web 1.0 et le web 2.0 concerne l’interactivité entre le réseau internet et l’utilisation. L’information est désormais à double sens. Comme avec le web 1.0, l’utilisateur·trice prend toujours l’information depuis une page internet. Mais désormais il échange ses propres données avec le réseau. Ce partage de données donne ainsi lieu à du marketing ciblé et à des publicités personnalisées.

Le web 3.0 développera encore plus l’engagement de l’utilisateur·trice tout en augmentant son autonomie. La grande caractéristique du web 3.0 est de décentraliser le réseau internet.

​Les avantages du web 3.0
Sous la domination du web 3,0, la technologie blockchain va remplacer les GAFA (et leurs dérives...). Grâce aux caractéristiques de la blockchain, le web 3.0 va permettre à l’utilisateur·trice de :

  • Être le vrai et seul propriétaire des données ;
  • Contrôler les données qu’il partage ;
  • Rester anonyme ;
  • Échapper à toute forme de censure.

Le web 3.0 désigne donc un ensemble d’applications décentralisées qui fonctionnent sur une technologie blockchain à l’aide de tokens ou cryptos. Le web 3.0 est donc lié à la cryptomonnaie. Avec le web 3.0, la logique est également que la direction des entreprises passe d’un modèle centralisé à celui d’une DAO. Sous l’anglicisme «Decentralized Autonomous Organization», une DAO est une entreprise où les propriétaires de tokens sont les décideurs. 

Source: Crypto News

web

À lire maintenant

31 partenaires pour la 16e saison d'Occupation Double
Une campagne alléchante pour Olivia’s Chicken signée Studio Kay
Parole d’expert: les bons coups et les faux pas de la campagne électorale
Beaucoup d'art pour les anniversaires du Centre PHI et de la Fondation PHI
Air Transat modernise son image de marque
Coulisses électorales: qui rédige les discours de nos politiciens?