Normand Miron

Cannes: et les gagnants québécois sont...

par Normand Miron, le 17 juin 2019


En février dernier, nos créatifs étaient unanimes quant aux fortes chances que la campagne Dream Crazy de Nike se démarque un peu partout dans l’écosystème des prix publicitaires, y compris à Cannes.

Quelques jours à peine avant que des milliers de publicitaires débarquent à Cannes pour s’empiffrer de pubs plus ou moins digestes, nos créatifs persistent et signent ; Philippe Comeau, fondateur et directeur de création de Moon Consultants, résume tout simplement la chose : Nike wins everything.

Mais qu’en est-il de la publicité québécoise ? Malgré la vague Nike, peut-on tout de même espérer voir briller le fleurdelisé sur la Croisette ? J’ai lancé la question sur les médias sociaux. Quelques braves ont osé se prononcer sur le sujet. 

Voici donc la liste des pièces publicitaires québécoises qui devraient bientôt manger du lion :

Décor de Berlitz, Rethink

Si on se fie aux commentaires élogieux que de nombreux créatifs ont eu à son sujet, la campagne Décor de Berlitz, imaginée par l’agence Rethink, serait en excellente position pour se distinguer.

C’est du moins l’avis de Simon Beaudry, directeur de création chez K72, de Cédric Audet, directeur de création chez john st. et de Mourad Bouaziz, concepteur-rédacteur chez Ogilvy (on se rappelle que ce dernier avait gagné l’argent l’an dernier à la compétition Young Lions avec son collègue Édouard-Jean Coune).

« Cette campagne est aussi bonne créativement que belle visuellement, de déclarer Cédric. Tout y est. L’insight, la DA, la photo, l’originalité. Et c’est juste assez weird sans être complètement fucké pour sortir du lot. »

D’autres pièces publicitaires de l’agence montréalaise sont également pressenties pour briller sous les projecteurs du Palais des festivals.

Tout le monde sauf la Suède de la Société de développement commercial de la Petite-Italie, Rethink

Drama! En novembre 2017, l’Italie ratait sa qualification à la Coupe du Monde pour la première fois en 60 ans. Le coupable ? La Suède. Une cible qu’allaient viser ludiquement les commerçants de la Petite-Italie en lançant la campagne
« Tout le monde sauf la Suède ».

Cette campagne a fait rigoler bien des lecteurs de la populaire Gazzetta dello Sport. Et selon Simon Beaudry, elle devrait également s’attirer la sympathie du jury cannois.

Bouclier LGBT de la Fondation Émergence, Rethink

Le bouclier LGBT « part avec une longueur d’avance, car elle vient de gagner au prestigieux One Show, remarque Cédric Audet. C’est le genre de momentum que tu veux avant d’arriver à Cannes. Si j’avais un vieux 2 $ à gager, ce serait sur cette pièce. »

Rethink en laissera-t-il pour les autres ? Bien sûr ! À preuve Xavier Blais, directeur de création chez Rethink, voit le message télé suivant comme un solide prétendant dans la catégorie Films.

Branche de la SAAQ, lg2

« Le message Branche a des chances de se démarquer, croit Xavier. L’insight est universel. Et comme l’annonceur a déjà quelques Lions à son actif, ça veut dire que même les jurys d’ailleurs sont familiers avec la marque. » Mourad est du même avis.

À l’épreuve du métal de Fenplast, lg2

À l’épreuve du métal est une autre pièce de l’agence lg2 qui aurait des chances de se démarquer à Cannes selon Cédric Audet et Simon Beaudry. « Le genre d’idée dont je suis très jaloux », me confie Cédric.

Et il y va d’un autre coup de cœur signé lg2.

Solide liquide du Lait, lg2

« Le volet imprimé de la campagne Solide Liquide du lait pourrait peut-être se faufiler parmi les lauréats. Qui sait ? Le visuel est simple, poétique et universel », constate Audet.

Lecture rapide Daniel Gagnon, Havas Montréal

Dans la catégorie « Classic bronze » qui récompense souvent les idées créatives avec de plus petits clients, Simon Beaudry et Cédric Audet pensent que la campagne imprimée Lecture rapide Daniel Gagnon pourrait se frayer un chemin dans la shortlist, « et peut-être même ramasser un p’tit lion de bronze au passage » d’ajouter Cédric.

Homme de peu de mots, mais à l’œil de lynx, Simon Beaudry nous pointe vers ces deux pièces.

Trèfles à 4 feuilles de Loto-Québec, Sid Lee

Synesthésie de l’OSM, K72

Vous en voulez encore ? Inépuisable positif et perpétuel enthousiaste de la pub made in Québec, Cédric Audet conclut notre liste en y allant de trois autres prévisions.

Yoga for men, Liz Allen Yoga, DentsuBos

« Un peu plus un “long shot” comme on dit, mais la campagne Yoga for men est rigolote et très bien ficelée. »

Bon déménagement de McDo, Cossette

« L’insight de la campagne imprimée Bon déménagement est très “Québécois”, mais pourrait très bien traverser les frontières et plaire au jury », pense Cédric.

Écrire, ça libère d’Amnistie internationale, Cossette

Avec Écrire, ça libère, « je pense que nous avons un bon candidat pour le volet Act Responsible qui se déroule en marge de la compétition officielle ».

Êtes-vous d’accord avec ces prévisions ? Joignez-vous à nos pointes de conversation sur Twitter via le # GrenierMag et @normandmiron.

Cannes


Felix & Paul Studios, seul finaliste québécois dans la catégorie Film

À lire maintenant

District M — Rapprocher l'annonceur de l'éditeur
Des mercis du Manoir Ronald McDonald
La Capitale Assurance et services financiers devient le grand partenaire présentateur du Festival Juste pour rire
Quatre nouveaux talents se joignent à Hamak
Triple nomination chez Ressac
Restez plus longtemps au soleil avec BMO et FCB Montréal
Élixir Marketing Olfactif présente le Bal Salé de Sherbrooke
Kryzalid signe le site web et l’extranet de l’APCIQ
STRATÉGIES permet à l’OSM de stimuler l’engagement
Marine Thomas est nommée rédactrice en chef de Les Affaires
Wander away choisi TöK Communications
IMAGEMOTION lance un nouveau programme de contenu