Grenier Recrutement

Avez-vous pensé au «ré-onboarding» de vos troupes ?

par Grenier Recrutement, le 14 juin 2022


Le onboarding des nouvelles recrues, on connaît, mais qu’en est-il du « ré-onboarding » ? Après un congé de maternité, un arrêt de maladie, une année sabbatique, le retour au bureau après une absence longue durée doit être adapté à l’employé·e. Après tout, la personne est partie pour une période prolongée — certaines choses ont dû évoluer depuis son départ ! Une adaptation de poste, une phase de réintégration ou un entretien de retour peut grandement aider l’employé·e à retrouver ses repères et son sentiment d’appartenance à votre organisation.

En anticipant le retour de l’employé·e, on peut éviter un mal-être au travail (stress lié au retour, isolement), une dégradation de la cohésion d’équipe (perte de considération, mauvaise expérience avec les autres), un taux de roulement élevé, etc. Le « ré-onboarding » permet aux salarié·es faisant déjà partie de l’entreprise à suivre un parcours de réintégration de nouveau. Non seulement cette étape permet de faire une « mise à jour », mais c’est une belle occasion de montrer à votre employé·e que vous l’estimez.

Ça vaut aussi pour le retour au bureau après des mois de travail à distance
Les avantages du travail hybride et de la flexibilité du travail à distance sont devenus monnaie courante dans les organisations depuis la pandémie. Ce qui devrait devenir monnaie courante aussi, c’est d’offrir aux employé·es le temps de s’acclimater à leur nouvel environnement de travail. Même les salarié·es les plus assidu·es doivent être réintégré·es et orienté·es. Cela consiste à présenter clairement les processus, les politiques et les attentes post-pandémiques, comme vous le feriez avec une nouvelle embauche.

Comment réussir une réintégration ?
Pour une réintégration fluide, il faut aussi préparer le départ. Comme ? Impliquer la personne qui quitte — peu importe le motif. Avant son départ, validez avec elle les dates de départ et de retour et en informer l’équipe. Avant la date de retour initiale de l’employé·e, préparez le terrain en confirmant la date d’arrivée et prenez le pouls de son état d’esprit.  

Organisez un accueil chaleureux
Préparez un chaleureux accueil dès le jour 1. L’employé·e se sentira moins laissé·e à lui·elle-même. Il en va de même si vous accueillez toute votre équipe au bureau de nouveau après de nombreux mois de télétravail. Il peut s’avérer utile de marquer l’occasion en organisant une séance d’orientation de groupe pour partager les attentes et répondre aux questions. Un kit de bienvenue pour célébrer le retour ne serait pas de refus ! On évite aussi les blagues culpabilisantes du genre « l’équipe a tellement rushé sans toi ». Big no.

Informez et échangez avec l’employé·e
Profitez de l’occasion pour mettre l’employé·e au parfum des derniers changements au sein de l’entreprise. N’oubliez pas : la personne a peut-être été absente 3 mois ou 1 an même !

Définissez clairement les attentes
Petites ou grandes questions et incertitudes peuvent devenir des sources de stress importantes tant pour les nouveaux·elles que les employé·es de longue date. Pour éviter toute confusion, communiquez vos attentes de manière claire et concise. Cela atténue le stress et garantit que tout le monde est sur la même longueur d’onde. Cela peut varier d’une organisation à une autre, mais ça pourrait être des informations sur les nouveaux protocoles de santé et de sécurité (Purell, masque, distanciation), détails sur l’arrangement hybride et comment l’organisation informera les employé·es sur qui travaille quand et où (maison, bureau), etc.

Faites de l’esprit d’équipe une priorité absolue
Le travail à distance sur de longues périodes peut amener un sentiment d’isolement, de détachement et de solitude. Employé·e désengagé·e peut égaler roulement de personnel coûteux. Travailler au bureau rassemble physiquement votre équipe, mais cela peut engendrer d’autres défis. Le personnel habitué à travailler seul peut avoir du mal à passer à un environnement impliquant une collaboration plus étroite et des discussions formelles ou non en présentiel. Pour atténuer ces « désagréments », concentrez-vous sur la constitution d’une équipe efficace. Faire en sorte que vos employé·es se sentent comme une équipe est un élément majeur de la réintégration. Les employé·es doivent se sentir à leur place, qu’il·elles fassent la transition vers un lieu de travail hybride ou qu’il·elles retournent au bureau à plein temps. De simples activités de consolidation d’équipe comme des lunchs, des pauses-café ou des séances de remue-méninges en groupe peuvent grandement contribuer à créer un environnement où les gens se sentent les bienvenus et valorisés. N’hésitez pas à demander aux employé·es des suggestions sur la façon de renforcer les liens de l’équipe. N’oubliez pas d’inclure des employé·es en télétravail de manière temporaire ou permanente. Organisez un appel vidéo pour qu’il·elles puissent participer aux réunions et aux jeux de bureau, même s’il·elles ne peuvent pas être là en personne.

Faites des checkups
Comme il ne s’agit pas nécessairement de nouveaux·elles employé·es, vous pourriez être tenté·es de supposer qu’il·elles connaissent les ficelles du métier. Le suivi est aussi un moyen de montrer que vous vous souciez de vos troupes. Afin de vous assurer que votre équipe s’acclimate aussi bien que possible, continuez à faire un suivi auprès d’elle dans les premiers mois. Une intégration efficace dure au moins 90 jours, et il en va de même pour la réacclimatation de vos employé·es. Vous pouvez leur poser des questions et recueillir leurs commentaires pour optimiser le processus de réintégration au sein de vos équipes et par le fait même, répondre à leurs préoccupations s’il y a lieu.

La réintégration est une composante essentielle de l’expérience employé·e. En plus de permettre de resserrer les liens, elle sert à dédramatiser la longue absence, et faire de son retour un événement positif.

reonboarding


​​Précrastiner, aussi problématique que procrastiner

À lire maintenant

Voici 15 conseils pour améliorer la santé de votre blogue en B2B
TikTok: 16 trucs et astuces pour optimiser son profil
Gestionnaire et stressé·e?
Regard vers le futur: quelles seront les plateformes sociales de demain?
Reprendre le contrôle, une application à la fois
«Consommons-nous» les employeurs?
L’immobilier, une affaire de connexions humaines
​​Précrastiner, aussi problématique que procrastiner
Les Tops médiatiques de janvier à juin 2022
Dites adieu à la procrastination avec le «time blocking»
La pénurie de main-d'œuvre frappe aussi le secteur événementiel
Faire équipe: notre travail dépend de celui des autres