Chargé(e) de projet en économie circulaire

Montréal

Catégorie d'emploi: Professionnel
Statut de l'emploi: Sous octroi de subvention - 6 mois avec possibilité de prolongation
Numéro d'affichage: 20-21/103
Classe / Salaire: 30,72 $ à 49,76 $ (Classe 12)
Service: Direction de la recherche et des partenariats
Durée et Horaire: 35 h / semaine, du lundi au vendredi
Début du mandat: Dès que possible
Date limite pour postuler: 25 novembre 2020, à 17 h
Appellation interne: Attachée ou Attaché d'administration
Lien pour postuler : https://tre.tbe.taleo.net/tre01/ats/careers/v2/viewRequisition?org=ETS&cws=37&rid=1249   

Qui sommes-nous ?

L’École de technologie supérieure est un établissement de l’Université du Québec offrant des programmes de baccalauréat, maîtrise et doctorat en génie. Située dans Griffintown, à la jonction du Vieux-Montréal et du centre-ville, à distance de marche du métro et des gares Lucien-Lallier et Bonaventure, l’ÉTS offre, outre un salaire compétitif et un généreux fonds de pension, plusieurs avantages :

  • Assurances collectives;
  • Jusqu'à 21 jours de vacances par an;
  • Horaire de 4 jours l’été;
  • Accès privilégié à son centre sportif situé sur le campus ou sur place;
  • Programme incitatif de transport en commun (rabais équivalent à 3 mois sur l'abonnement annuel);
  • Stationnement pour auto et vélo à prix compétitif;
  • Accès aux différentes ententes corporatives de l’École;
  • CPE sur place, et bien d'autres avantages.

Votre rôle

Joignez le Centre qui a pour mission de contribuer à façonner et à déployer l’économie circulaire.

La chargée ou le chargé de projet assume les fonctions reliées à la bonne marche du laboratoire d’accélération (living lab) en économie circulaire sous sa responsabilité, au sein du Centre d’études et de recherches intersectorielles en économie circulaire (CERIEC) de l’École de technologie supérieure (ÉTS). Sous la supervision de la direction du CERIEC et du coordonnateur de l’écosystème de laboratoires, la ou le titulaire développe et maintient des relations avec les parties prenantes internes et externes, coordonne et soutient les efforts des experts de l’ÉTS et universités partenaires dans le développement de projets, et développe et implante les mécanismes de liaison et de transfert appropriés. La personne représente le CERIEC sur des comités clés à l’échelle québécoise et canadienne.

  • Sous la supervision de la (du) coordonnateur(trice), participe à la mise sur pied et assure la bonne conduite de laboratoires d’accélération en économie circulaire du Centre d'études et de recherches intersectorielles en économie circulaire (CERIEC) sous sa responsabilité, dont un laboratoire dans le secteur de la construction. Pour ce faire, assure :
    • l’identification, la mobilisation et la participation des acteurs clés de la chaine de valeur des secteurs visés, dont ceux du secteur de la construction;
    • l’identification, la mobilisation et la participation des chercheurs universitaires et collégiaux;
    • la planification, l’exécution et l’évaluation de la progression des travaux sous sa charge;
    • l’organisation des événements et ateliers de travail regroupant des chercheurs, étudiants et acteurs des chaînes de valeur, en lien avec la thématique du laboratoire;
    • la coordination et la participation aux réunions et activités des comités dérivés;
    • la conformité des attentes des partenaires ou des organismes subventionnaires impliqués.
  • Participe à la préparation et à la rédaction des ententes contractuelles liées aux activités du laboratoire.
  • Participe à la documentation des réalisations et des apprentissages issus du laboratoire, ainsi qu’à la promotion et la diffusion de ses résultats.
  • Assure les suivis administratifs et financiers auprès des intervenants ou unités administratives internes et des partenaires ou des organismes subventionnaires.
  • Met à jour et collabore à l’amélioration des processus et outils de gestion du CERIEC.
  • En collaboration avec le(la) coordonnateur(trice), établit, maintient et développe des relations d'affaires avec différents organismes, tels qu'associations de gens d'affaires, regroupements technologiques, ordres professionnels, chambres de commerce, etc., en vue d’atteindre les objectifs du laboratoire.
  • Contribue au développement du réseau de partenaires externes (privés, publics, universitaires) et à la compréhension de leurs attentes, et reste à l’affût de nouvelles opportunités en lien avec le thème du laboratoire.
  • Maintient à jour ses connaissances relatives à son champ d'activités, à son environnement et à son réseau d'intervenants. Participe à des colloques, à des congrès et effectue des lectures scientifiques appropriées.

Avez-vous ce qu'il faut pour relever le défi ?

  • Baccalauréat en génie, en sciences ou en administration, ou autre discipline appropriée, avec une spécialisation en développement durable et/ou en gestion de projets.
  • Minimum de trois (3) années d'expérience professionnelle pertinente en coordination de projets et en développement durable. Expérience dans le secteur de la construction, un atout.
  • Maîtrise des concepts de base de l'économie circulaire, du développement durable et de l’industrie de la construction.
  • Habileté à communiquer à tous les niveaux de l'organisation.
  • Gestion de projet et orientation vers les résultats.
  • Habileté à animer des ateliers pluridisciplinaires.
  • Excellente capacité d'adaptation, de planification, d'analyse et de synthèse.
  • Rigueur dans les suivis et souci du détail, créativité et innovation, capacité à travailler en équipe interdisciplinaire et dans des délais serrés.
  • Autonomie, diplomatie et polyvalence.
  • Capacité à établir et à maintenir des relations d’affaires efficaces.
  • Maîtrise de la langue française et connaissance de la langue anglaise, orale et écrite (niveau intermédiaire).

Prendre note que les personnes retenues seront invitées à passer un test de connaissances professionnelles relatif aux exigences du poste ainsi qu'un test linguistique.

Postulez maintenant à cette offre