Viaconseil

L’envers de l’absentéisme: le présentéisme

par Viaconseil, le 19 décembre 2014


Tout le monde a déjà entendu parler d’absentéisme en milieu de travail. Le mot le dit, l’absentéisme englobe les absences des employés. Mais connaissez-vous le revers de la médaille, l’autre problématique qui touche pratiquement toutes les entreprises? Savez-vous que le présentéisme peut représenter pour votre organisation une situation encore plus difficile à gérer, parce que beaucoup plus difficile à détecter?

Mais qu’est-ce que le présentéisme exactement?

Le présentéisme se définit facilement: être présent au travail, tout en étant absent d’esprit ou malade. En d’autres termes, un employé qui se présente au bureau alors que son état de santé ne le lui permet pas représente un cas de présentéisme. Sa productivité est grandement diminuée, ou nulle. Ainsi, sa présence au travail s’apparente grandement à une absence.

Les raisons du présentéisme peuvent découler de plusieurs sources: maladie physique ou psychologique, problèmes personnels, désengagement de l’employé, situations conflictuelles sur les lieux du travail, surcharge de travail, etc.

Quelles en sont les causes?

Depuis plusieurs années, les entreprises tentent de combattre les problèmes reliés à l’absentéisme en récompensant la présence au travail. Ainsi, un employé qui ne s’absente pas ou très peu pour cause de maladie durant une année se fait féliciter, récompenser, reconnaître. Sa présence continue sur les lieux du travail se fait remarquer. Tous les employeurs veulent des employés qui ne s’absentent jamais, non? Pas nécessairement.

Cette culture de récompenser une présence continue au travail, peu importe l’état de l’employé, peut en effet devenir un couteau à double tranchant: l’employé qui ne se sent physiquement ou psychologiquement pas bien et qui devrait plutôt se reposer à la maison se présente tout de même au travail, par crainte de représailles. L’absence de sécurité d’emploi le pousse à aller travailler, même si sa productivité durant la journée pourrait bien être absente, elle.

Certains employés ayant un sens du professionnalisme développé peuvent également se sentir coupables de s’absenter par rapport à leurs collègues, puisque cela pourrait occasionner à ces derniers un surplus de travail. Leur seule option face à cette culpabilité? Se présenter tout de même sur les lieux du travail.

Et les impacts en milieu de travail, ils sont significatifs?

Le présentéisme peut facilement se transformer en absentéisme s’il n’est pas reconnu et bien géré. Par exemple, un employé qui souffre d’épuisement professionnel mais qui se rend au travail malgré les conseils de son médecin pourrait bien voir sa situation se dégrader, le forçant à s’absenter pour une longue période. Ou encore un employé qui souffre d’une maladie contagieuse pourrait contaminer tous ses collègues, transformant son présentéisme en un absentéisme de masse! Les impacts peuvent également être très présents au sein même de l’équipe de travail. Un employé qui se trouve sur les lieux du travail mais qui n’est pas productif parce qu’il est complètement démotivé pourrait facilement engendrer le même sentiment de démobilisation chez ses collègues, en plus d’offrir un rendement faible. Tout ceci peut avoir un impact direct sur l’ambiance au sein de l’équipe. Tous les collègues doivent alors compenser afin que le rendement retrouve son niveau attendu, et des frustrations peuvent surgir.

Et maintenant, que peut-on faire pour tenter d’enrayer le présentéisme?

Nous savons que le présentéisme se retrouve dans pratiquement toutes les entreprises. Nous connaissons les impacts majeurs qu’il peut avoir. Il devient maintenant primordial de bien étudier la situation, et de tenter de régler, ou à tout le moins de diminuer, le problème.

Établir un diagnostic de la fonction RH

Pour bien évaluer la situation dans son ensemble, il pourrait être intéressant d’établir un diagnostic de la fonction RH en entreprise. À l’aide de différents outils, par exemple des sondages de mobilisation, il devient plus facile pour l’employeur de tenir compte des facteurs de risque du milieu de travail, puisque les sujets d’insatisfaction sont plus clairs. Les conditions de travail peuvent également être évaluées, et s’il ressort que, par exemple, tous les employés sont surchargés au niveau de leurs tâches, il devient plus facile d’agir pour régler la situation et prévenir un présentéisme qui pourrait en découler.

Clarifier les politiques établies

Certains employés n’osent pas s’absenter pour une journée de maladie car ils ne savent pas exactement ce qui est autorisé dans l’entreprise. Si des politiques claires sont établies ou encore si un manuel de l’employé est disponible pour tous, ces employés qui hésitent pourraient décider de prendre une journée de repos, puisqu’il n’y aurait plus d’ambiguïtés quant à leurs droits.

Augmenter l’engagement et la mobilisation

Comme l’une des causes du présentéisme réside dans le sentiment de démobilisation, il devient important de trouver des moyens d’augmenter le niveau d’engagement des employés. En effet, l’employé qui adhère aux valeurs de l’entreprise, qui s’y identifie, aura beaucoup plus de chances d’être heureux d’aller travailler, et de s’impliquer.

Démontrer de la reconnaissance aux employés

Un peu dans le même ordre d’idées que l’engagement et la mobilisation, il a été prouvé que la reconnaissance en milieu de travail peut faire des miracles. Les employés sentent qu’ils sont appréciés. Cela peut diminuer grandement les risques de situations conflictuelles, et par le fait même augmenter la productivité.

À la lumière de tout ceci, il est clair que le présentéisme représente une problématique qui n’est pas évidente à gérer. En effet, comment peut-on résoudre un problème qui, en apparence, n’est pas visible? Il est extrêmement difficile de mesurer le niveau de présentéisme en entreprise, puisqu’un employé qui est psychologiquement absent ou physiquement inapte à travailler est tout de même assis à son bureau. Un observateur non chevronné pourrait donc ne jamais déceler de problème. Il devient donc primordial, tant pour la santé des employés que pour celle de l’entreprise, de bien évaluer la situation, et de s’assurer de fournir un climat de travail propice à combattre cette problématique! Avez-vous pu observer un problème de présentéisme en milieu de travail? Avez-vous posé des actions pour tenter d’enrayer le problème?

Par Valérie Piuze, Consultante en communication et ressources humaines chez VIACONSEIL


Sur le point d’être licencié?

À lire maintenant

Mauvais coup médiatique: Mega Fitness Gym
Le marché de l’emploi en temps de Covid
Démystifier les événements hybrides (Partie 1)
Mauvais coup médiatique: GNL Québec
Je modélise, donc je suis
Sur le point d’être licencié?
Mauvais coups médiatiques: l’Université d’Ottawa
Bons coups médiatiques: les «opérations de relations publiques» réussies
Planifications stratégiques pour PME: 3 grands constats à réaliser
La diversité en entreprise, simple opportunité d’affaires?
La revanche des bonnes nouvelles
Avez-vous un mentor?