Lea D. Nguyen

Publicis Groupe rassemble ses marques dans le Mile-Ex

par Lea D. Nguyen, le 1 août 2018


Publicis Groupe a dévoilé le changement de philosophie qui sous-tend le regroupement de toutes ses marques sous un même toit, à la jonction de l’avenue du Parc et de la rue Beaubien Ouest, au cœur du Mile-Ex. On parle de Publicis, Nurun, Martel et Cie, MSL, North Strategic, Spark Foundry, Zenith.

Pour rapprocher les talents des clients par l’entremise d’un pool d’experts et d’équipes créées sur mesure pour résoudre des enjeux d’affaires, le Groupe met ainsi fin au modèle traditionnel de l’agence. Visite des nouveaux bureaux — où de grandes fenestrations donnent vue sur un quartier en pleine ébullition — et discussion avec les coambassadeurs de ce nouveau modèle d’affaires, Rachelle Claveau, présidente de Publicis Montréal, et Christian Ayotte, président de Nurun Montréal.

Comment « tue »-t-on un modèle traditionnel d’agence ?

« Nous ne défaisons pas le modèle traditionnel de l’agence, pour le défaire », entame Christian Ayotte. Le but est de répondre aux besoins nouveaux des clients : plus agile, toujours en mode solution, pas un modèle fixe, un modèle en perpétuelle réinvention. «On note que les clients ont des besoins spécifiques de transformation à l’intérieur même de leurs organisations. Nous les aidons à relever leurs défis d’affaires et les outils de communication viennent s’y greffer pour les aider dans leur transformation. On devient un joueur important en ayant tous les services de communication sous un même toit. »

Ainsi, Publicis Groupe se veut un accélérateur de solutions d’affaires visant la transformation grâce à la créativité.

« Ce qu’on voulait éviter, c’est déménager tous ensemble et clamer que nous sommes une agence intégrée », renchérit Rachelle Claveau. « Le but est de rapprocher le client auprès des talents, alléger toute la structure, la hiérarchie, les silos. On efface tout ça et on devient un pool de talents qu’on peut assembler selon les besoins du client. »

Concrètement, cela signifie que les clients auront dorénavant accès aux 300 talents multidisciplinaires issus des sept entités composant Publicis Groupe à Montréal, sans compter ceux disponibles par l’entremise du réseau international. Toutes les unités pourront réagir de façon plus efficiente et fluide aux enjeux d’affaires de leurs clients grâce à cette puissante synergie.

« Les marques évoluent dans des environnements en constante transformation. Pour demeurer pertinentes auprès de leurs clientèles, elles doivent sans cesse adapter leur offre, leurs communications et leurs actions à un rythme qui impose agilité et polyvalence. Cette nouvelle réalité impose de repenser le modèle traditionnel de l’agence. C’est pourquoi nous avons créé le Pool », mentionne Rachelle Claveau.

« Déménager tous ensemble nous permet de vivre pleinement la philosophie du Groupe qu’est le Power of One, dont le symbole phare est l’unité. En proposant des processus circulaires et exponentiels, nous encourageons l’échange d’idées viables ainsi que la vitesse de leur développement », poursuit Christian Ayotte.

Publicis 1

Rachelle Claveau, présidente de Publicis Montréal, et Christian Ayotte, président de Nurun Montréal.

Crédit photo : Lea Nguyen

Une vision qui germe depuis longtemps

Afin de briser le modèle d’agence, la première étape était de s’assurer que Publicis soit une plateforme qui rapproche les talents des opportunités d’affaires. Pour devenir cette plateforme, plusieurs outils ont été mis en places, dont des applications d’intelligence artificielle. (On parle notamment de l’application Marcel, imaginée par le Groupe, qui permet d’échanger et de collaborer sans limites ni frontières à travers le monde.) « Ça fait longtemps que ça se prépare », nous assure Rachelle Claveau

Le plan du Groupe, qui s’est entamé il y a des années, était de devenir numéro un mondial au niveau du numérique. Pari remporté selon Christian, puisque le groupe a acheté des compagnies comme Sapient, Razorfish et Nurun. « À travers les années, le numérique a pris un plus grand espace dans le spectre des communications en général. Pour avoir cette trempe de services là, avec la capacité à s’attaquer aux problèmes d’affaires du client, il fallait se doter des meilleures équipes au monde. »

La seconde étape était de mettre en place cette dite structure. Déjà établie dans les bureaux en Europe, cette nouvelle façon de faire est une première au Canada et Toronto prendra également cette direction dans la prochaine année.

Publicis 3

Crédit photo : Publicis Groupe

Publicis 4

Crédit photo : Publicis Groupe

Des espaces à aires ouvertes. Mais pas que.

Le nouvel espace du Groupe — qui vient tout juste de s’installer en début de semaine — offre une vue panoramique sur le mont Royal. Éventuellement, un très grand coin de plantes luxuriantes viendra égayer les bureaux, une aire lounge sera aménagée, un escalier sera construit pour mener vers la terrasse, l’espace café sera fonctionnel sous peu, et de nouvelles décorations seront repensées, notamment dans le vaste remonte-charge en guise d’ascenseur ! Les nouveaux locaux, très lumineux, incitent définitivement à la créativité et au partage.

Les bureaux, à aire ouverte, offrent majoritairement des espaces de travail non assignés, permettant ainsi de créer des groupes de travail sur mesure. Cette nouvelle manière de travailler favorise la co-création dans les nouveaux locaux. Même les clients y sont invités. « Pas besoin de plancher sur un projet deux semaines avant de le présenter au client pour un feedback. Il peut ainsi le voir en temps réel », souligne Rachelle Claveau. Ainsi, le Groupe souhaite favoriser la production de solutions d’affaires créatives et multiplier les opportunités pour les employés, qui auront accès à toujours plus de ressources.

« Nos experts en numérique ne sont pas des experts en communication traditionnelle et vice-versa. À travailler chacun dans nos silos, il manquera toujours un bout pour être apte à réellement satisfaire les besoins du client. C’est donc une plus value de mettre tous nos pôles d’expertise ensemble à contribution. Non seulement pour nos clients, mais pour nos employés aussi, », explique Christian. Il garantit aussi que tout le monde est extrêmement motivé par cette transformation.
« Chacun a son talent et son expertise qui est requise à différents moments. On vient élargir l’éventail des opportunités des talents qui font partie du groupe à Montréal », continue Rachelle.

Le quartier du futur

Pourquoi avoir choisi le Mile-Ex alors que la majorité des agences de communication a pignon sur rue au centre-ville et dans le Vieux-Montréal ? Selon Christian, il suffit de regarder l’effervescence du quartier pour comprendre que le Groupe est un précurseur. Pour lui, comme tout le centre de l’intelligence artificielle s’installe ici, ce n’est qu’une question de temps avant que le reste des agences veuille s’installer dans le coin. « Il n’y avait pas meilleur espace pour nous qu’ici, mentionne Rachelle. On voulait un environnement qui favorise la créativité et l’échange d’idées et c’était l’endroit tout désigné ».

Située au cœur du quartier du futur, de l’innovation, de la créativité et de l’intelligence artificielle, la nouvelle adresse du Groupe est le 6300 avenue du Parc.  

Publicis 5

Crédit photo : Publicis Groupe

Publicis 2

Crédit photo : Lea Nguyen

 

À lire maintenant

Boursin offre un cadeau gastronomique
Babybel lance son premier produit végétal
Publicis Montréal rend hommage aux 40 ans de Mira
Cogeco dévoile un nouveau visage
Aidez les jeunes à déjouer l’itinérance
Une introduction à la planification stratégique dans un déjeuner stratégique de l'AMQ
Patricia Paquin a bien fait de choisir GoDaddy