Grenier Recrutement

Ergonomie et bien-être vont de pair

par Grenier Recrutement, le 14 juillet 2022


L’importance du bonheur au travail n’est plus à prouver. Un·e salarié·e satisfait·e sera moins tenté·e d’aller cogner à la porte chez un autre employeur. On l’a vu, l’équation pandémie + pénurie de main-d’œuvre a inévitablement forcé les organisations à repenser le travail et à redoubler, voire tripler, d’efforts pour retenir leurs talents. Il est beaucoup question de bien-être par les temps qui courent. Et qui dit bien-être, dit bien-être physiologique — ça passe également par l’ergonomie !

Le corps humain a besoin de bouger régulièrement pour bien fonctionner, peut-on lire sur le site de la CNESST. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) définit quant à elle le bien-être par un état d’esprit dynamique, caractérisé par une harmonie satisfaisante entre les aptitudes, les besoins et les aspirations du·de la travailleur·euse, d’une part, et les contraintes et les possibilités du milieu de travail, d’autre part.

Or, avec une moyenne de 7 à 8 heures de travail par jour assis·e devant un écran d’ordinateur, on est plus à risque aux douleurs musculosquelettiques… Avez-vous pensé à faire appel à un·e ergonome pour revoir vos espaces de bureaux ? Ou envoyer un·e spécialiste chez vos salarié·es pour évaluer leur environnement et équipement ? Un espace ergonomique pour un travail sans douleur — douleurs récurrentes aux poignets, maux de dos, maux de tête, tension à la nuque et aux épaules entre autres — est un véritable avantage pour l’équipe et l’entreprise. Prévenir, diminuer et éliminer les douleurs au quotidien équivaut à un bonheur assuré.

On n’y pense pas souvent, mais la santé, c’est la richesse.

Lorsqu’on parle d’ergonomie, on pense illico à l’aménagement d’espace. Et pourtant, ce n’est pas QUE ça. Par son approche globale, l’ergonomie tient compte des facteurs physiques, cognitifs, sociaux et environnementaux afin de proposer des recommandations portant sur l’environnement et les méthodes de travail. En somme, l’ergonome aura pour objectif d’optimiser la performance globale du travail et du bien-être des gens en analysant leurs conditions de travail.

En améliorant l’organisation des tâches, on touche à la productivité. En améliorant l’aménagement d’un poste de travail, on apporte bien-être et confort aux salarié·es.

On n’y pense pas souvent, mais le bonheur passe par un environnement sain.  

Un environnement de travail sain passe par l’ergonomie organisationnelle (les emplois du temps sont-ils réalistes, comment les tâches sont-elles planifiées, la communication entre gestionnaires et équipes est-elle optimale ?), l’ergonomie cognitive (les équipes sont-elles stressées, ont-elles trop de pression pour atteindre leurs objectifs, est-ce que des formations pour améliorer leurs compétences sont offertes ?) et l’ergonomie physique (aménagement des postes de travail, matériel adaptés, notamment).

Lorsqu’on parle d’environnement sain, on parle aussi de bruit, de lumière, de température même. Vous ne pouvez naturellement pas avoir de contrôle sur les facteurs environnants de vos salarié·es travaillant à domicile, mais vous pouvez certainement rendre l’ambiance plus confortable au bureau si vous offrez un espace à vos équipes. Plusieurs compagnies ont opté pour des aires ouvertes. Sympa. Encore plus sympa s’il y a des espaces dédiés aux réunions et du mobilier acoustique. L’idée ? Permettre à tout le monde de pouvoir travailler dans des conditions optimales.

Les entreprises ont tout à gagner à offrir un cadre de travail agréable et une ambiance de travail saine. Vous avez revu votre marque employeur et les perks bien-être de votre organisation, mais avez-vous ajouté l’ergonomie à l’équation ?

ergonomie

À lire maintenant

Histoire de chiottes, boulot et anxiété
Conseils RH: gérer les milléniaux... avec plaisir!
Adoptez l’assertivité au boulot 
Des journées de 5 heures? Pourquoi pas!
Le «Triple Peak» bouscule le traditionnel «9 à 5»
Conseils pour des entreprises en santé
Vous autosabotez-vous ?