Edline Andrée-Roy (Grenier recrutement)

Bientôt un an de chasse 

par Edline Andrée-Roy (Grenier recrutement), le 26 janvier 2022


Bonjour, bonjour ! Ici Edline André-Roy. Fin mars prochain marquera mon premier anniversaire au sein du Grenier recrutement comme chasseuse de têtes, ou plus officiellement, chargée de projets ! ;) Voilà une belle occasion pour me présenter à vous. Héhé !  

Concrètement, j’ai baigné dans l’univers artistique pendant plusieurs années avant de me joindre à cette équipe — formidable, on va se le dire — à une époque où j’étais en sérieuse réflexion sur mon avenir professionnel. Je souhaitais contribuer au sein d’une organisation flexible, humaine et visionnaire et j’ai finalement trouvé chaussure à mon pied avec l’équipe Grenier! Le travail à distance faisait son bout de chemin dans les organisations — et nos maisons, nos apparts, pandémie oblige. 

Confession. Dès mon premier jour de travail, c’est comme si je me sentais chez moi, où les valeurs de l’entreprise et mes propres valeurs s’alliaient enfin dans une boîte aux conditions optimales. 

Je suis écoutée.
Je suis épaulée.
Mes forces et mes qualités sont mises à contribution pour le Grenier recrutement et ses client.e.s.
Pour être flexible, la team l’est ! 

Ce qui m’a amené à la réflexion suivante. Les entreprises qui souhaitent perdurer doivent offrir flexibilité et qualité de vie à ses employé.e.s. C’est d’autant plus vrai chez les jeunes de moins de 40 ans. Nous sommes en plein cœur de ce mouvement effervescent, à la recherche du sweet spot entre vie familiale et vie professionnelle

Recruter des talents est une chose, mais les retenir en est une autre. Ou plutôt… les deux doivent merger. Embaucher un.e nouveau.elle employé.e coûte cher. Tant en argent qu’en temps. Surtout si on perd un talent après trois mois ! On retourne à la case départ, argent et temps en moins. 

Alors, qu’ont en commun les organisations qui sortent du lot dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre? Je dirais écoute, flexibilité et adaptabilité. Celles qui s’acclimatent à la réalité de travail (hybride) d’aujourd’hui et qui sont conciliantes envers ses équipes tirent définitivement leur épingle du jeu. 

Voilà. Ça fait bientôt un an que je suis à la chasse de talents afin de pourvoir les postes de mes client.e.s, et je m’assure qu’une chimie s’opère entre les candidat.e.s et les employeurs. Parce que ce fit-là doit demeurer après l’embauche. Parole de recruteuse. 

Je vous dis à très vite, pour une « journée dans la vie d’une chasseuse de têtes ». Entre-temps, vous pouvez m’envoyer un courriel juste ici.  

télétravail


Le charme discret du retour au bureau

À lire maintenant

Les avantages de la conciliation famille-travail sur la marque employeur
Ne dites que la vérité en entrevue
Softs skills recherchés
Femmes inspirantes et réputation
Sauriez-vous reconnaître une diète déguisée?
L’audit marketing numérique et stratégique B2B, c’est primordial!
Vaut mieux en rire qu’en pleurer
Test psychométrique et recrutement?
Motiver ses troupes
«Détaboutiser» la santé mentale entreprise
Une série questionne l’équilibre travail-vie perso
5 stratégies écoresponsables à adopter au bureau