Grenier Recrutement

Quel type de leader êtes-vous?

par Grenier Recrutement, le 14 juillet 2020


« Un bon leader devrait toujours… » La façon dont vous terminez cette phrase pourrait révéler beaucoup de choses sur votre style de leadership. Chaque style de leadership comporte son lot d’avantages et d’inconvénients. Parmi les facteurs qui peuvent déterminer le style de leadership à adopter, mentionnons la culture de l’entreprise, les objectifs visés, la personnalité des employés, etc. On peut même voir plusieurs types de leadership coexister dans une seule organisation.

À noter qu’un style de leadership exercé par un superviseur ou un cadre d’entreprise influera toujours les travailleurs, en bien ou en mal. Ainsi, un leadership positif pourra améliorer le rendement et le bien-être d’un employé, alors qu’un leadership négatif pourra créer du stress, voire même un burnout. Afin de vous aider à comprendre l’impact de chaque type de leader dans une entreprise, voici différents styles de leadership pratiqués par les gestionnaires.

Leadership laisser-faire

Également connu sous le nom de leadership « délégatif », ce type de leadership est une tactique où le leader n’intervient que lorsque c’est nécessaire. Parfois efficace, le leadership du laisser-faire est la forme de leadership la moins intrusive. Les dirigeants qui l’adoptent accordent presque toute autorité à leurs employés.

Bien que le leadership du laisser-faire puisse responsabiliser les employés en leur faisant confiance pour travailler comme ils le souhaitent, il peut limiter leur développement et ignorer les opportunités de croissance critiques de l’entreprise. Par conséquent, il est important que ce style de leadership soit maîtrisé.

Leadership démocratique

Le leadership démocratique, ou participatif, tient compte de chaque membre de l’équipe. Ainsi, un leader avec ce style prendra des décisions en priorisant toute l’équipe. Bien qu’il ait le mot final, chaque employé a son mot à dire sur la direction d’un projet. Selon Braden Becker, stratège SEO senior chez HubSpot, le leadership démocratique est l’un des styles de leadership les plus efficaces, puisqu’il permet aux employés de niveau inférieur d’exercer l’autorité dont ils auront besoin pour l’utiliser à bon escient dans de futurs postes qu’ils pourraient occuper.

Ce type de leadership permet notamment aux employés de faire partie de l’entreprise, améliorant ainsi leur engagement envers leur organisation, augmentant leur productivité et leur capacité d’innovation. Un des désavantages de ce type de leadership requiert, de la part du gestionnaire, une grande capacité de collaboration et du maintien de la motivation des employés : l’équilibre pourrait être rompu si le leader n’y arrive pas.

Leadership transactionnel

Assez courant de nos jours, le leadership transactionnel est parfois efficace. Les gestionnaires récompensent leurs employés précisément pour le travail qu’ils font. Ce type de leadership aide à établir les rôles et les responsabilités de chaque employé en utilisant des programmes d’incitation. Orienté vers les objectifs, ce type de leadership fonctionne bien en période de stabilité. Comme les organisations sont sujettes à des changements perpétuels, il faut garder en tête que d’autres styles de leadership sont beaucoup plus efficaces que celui-ci.

Leadership transformationnel

Parfois efficace, ce type de leadership se base sur un processus d’échanges entre leaders et employés. Les employés peuvent avoir un ensemble de tâches et d’objectifs de base à accomplir chaque semaine ou chaque mois, mais le leader les pousse constamment en dehors de leur zone de confort. Selon Braden Becker, bien que les objectifs puissent sembler simples au premier abord, un gestionnaire pratiquant le leadership transactionnel peut accélérer le rythme des échéances ou fixer des objectifs de plus en plus ambitieux à mesure qu’un employé évolue dans une organisation.

Très encouragé parmi les entreprises axées sur la croissance, car il motive les employés à voir de quoi ils sont capables, ce type de leadership peut toutefois avoir des inconvénients. Un leader peut ainsi risquer de perdre de vue les courbes d’apprentissage individuelles de chacun si les employés ne reçoivent pas le coaching approprié pour les guider à travers leurs nouvelles responsabilités.

Leadership autocratique

Rarement efficace, le leadership autocratique est l’inverse du leadership démocratique. Dans ce style de leadership, le leader prend des décisions sans prendre l’avis de quiconque relevant de lui. Les employés ne sont ni pris en considération ni consultés avant une directive et sont censés adhérer à la décision à un moment et au rythme stipulés par le leader.

La plupart des organisations ne peuvent maintenir une telle culture hégémonique sans perdre d’employés. Ceux-ci se sentiront sous-estimés et montreront donc peu d’engagements affectifs pour leur organisation, diminueront leur productivité jusqu’à abandonner le bateau.

Leadership bureaucratique

Les dirigeants bureaucratiques s’en tiennent aux livres. Rarement efficace, ce style de leadership peut écouter et prendre en compte la contribution des employés — contrairement au leadership autocratique — mais le leader a tendance à rejeter la contribution d’un employé si elle entre en conflit avec la politique de l’entreprise ou les pratiques passées.

Les employés sous ce style de leadership ne se sentent peut-être pas aussi contrôlés que sous un leadership autocratique, mais il y a toujours un manque de liberté quant à ce que les gens sont capables de faire dans leurs rôles. Cela entraînerait un frein à l’innovation et n’est certainement pas encouragé pour les entreprises poursuivant des objectifs ambitieux et une croissance rapide.

Leadership stratégique

Efficace, ce type de leadership se rapporte aux buts et aux objectifs à long terme d’une organisation. C’est au leader que revient la tâche de prendre des initiatives appropriées afin de changer la culture d’entreprise lorsque nécessaire.

Les leaders stratégiques sont à l’intersection entre les principales opérations d’une entreprise et ses opportunités de croissance. Il accepte la charge des intérêts exécutifs tout en veillant à ce que les conditions de travail actuelles restent stables pour toute l’équipe. Il s’agit d’un style de leadership souhaitable dans de nombreuses entreprises, car la réflexion stratégique prend en charge plusieurs types d’employés à la fois. Cependant, les dirigeants qui opèrent de cette manière peuvent créer un dangereux précédent en ce qui concerne le nombre de personnes qu’ils peuvent soutenir en même temps.

Leadership coach

Tout comme l’entraîneur d’une équipe sportive, ce leader se concentre sur l’identification et le développement des forces individuelles de chaque membre de son équipe. Ils se concentrent également sur des stratégies qui permettront à leur équipe de mieux travailler ensemble. Présentant de fortes similitudes avec le leadership stratégique et démocratique, ce style met toutefois davantage l’accent sur la croissance et le succès de chaque employé. Un gestionnaire avec ce style de leadership pourrait aider les employés à améliorer leurs forces en leur donnant de nouvelles tâches à essayer, en leur offrant des conseils ou en se réunissant pour discuter de commentaires constructifs.

Pour rappel, il n’y a pas de façon de faire qui soit meilleure que les autres. Par contre, un bon gestionnaire devrait être en mesure de modifier son leadership en fonction des besoins, du contexte et des personnes auxquelles il s’adresse.


Comment retenir vos talents?

À lire maintenant

La communication au sein des entreprises, le pari des dirigeants pour demain
Comment retenir vos talents?
Les effets néfastes de la microgestion
À quoi servent les Principes de Barcelone?
En quête d’espace de co-working?
Pourquoi les rédacteurs et les rédactrices ne savent pas écrire? 
La prise de conscience du racisme anti-Noirs et la réponse à celui-ci sont liées à la santé mentale des Canadiens
Comment expliquer les trous dans votre CV?
Êtes-vous encore un expert aujourd’hui? 
Lorsque bonheur rime avec productivité
Améliorez votre développement de carrière
Des applications pour mieux s’organiser