La consommation de vidéo sur mobile en hausse

le 5 février 2016


Des recherches menées indépendamment par Facebook et par Twitter au cours des dernières années révèlent que, même dans des périodes courtes, nous traitons et absorbons une grande quantité d’informations. Et ce, même si les informations que vous consultez à partir de votre téléphone mobile vous parviennent rapidement et par fragments.

Nielsen et Facebook ont d’ailleurs découvert, lors d’une étude sur les publicités vidéo, que près de la moitié (47 %) de la valeur d’une campagne vidéo était obtenue au cours des trois premières secondes, tandis que trois quarts (74 %) de la valeur étaient obtenus dans les dix premières secondes.

Les recherches de Fidji Simo, directeur de produit chez Facebook, et Jeffrey Graham, directeur des recherches publicitaires internationales chez Twitter, démontrent que la consommation de contenu sur les fils mobiles est fondamentalement différente que sur d’autres types de plateformes.

En voici les grandes lignes :

• Sur Facebook, les gens consomment en moyenne plus rapidement le contenu sur appareil mobile que sur ordinateur de bureau (1,7 seconde contre 2,5 secondes). Quant à la vitesse de défilement, Instagram, Twitter et Facebook ont tous trois constaté qu’elle variait selon l’âge; les jeunes faisant défiler leur fil d’actualité plus rapidement.
Twitter, Instagram et Facebook ont découvert que seules quelques secondes, voire une seconde, suffisent à mémoriser des messages.
• D’après des tests indépendants menés par Fors-Marsh, les gens peuvent se souvenir de contenus présentés dans le fil d’actualité sur appareil mobile après les avoir consultés pendant seulement 0,25 seconde. Dans le cadre d’une autre étude réalisée en collaboration avec Nielsen, Twitter a constaté une mémorisation publicitaire considérable des vidéos mises en avant sur appareil mobile après seulement une seconde de visualisation.
• Lorsque des gens regardent les trois premières secondes d’une vidéo sur Facebook, 65 pour cent continuent de regarder au moins 10 secondes, et près de la moitié (45 %) continuent jusqu’à 30 secondes. Twitter a également constaté que les personnes regardant les trois premières secondes d’une vidéo continuent généralement de la regarder jusqu’au bout.

En somme, les gens regardent de plus en plus de vidéos sur leur téléphone et le temps de consommation de ce type de contenu continuera d’augmenter. Comme il s’agit d’une nouvelle forme de consommation, les deux entreprises, soit Facebook et Twitter, continueront de travailler avec les créateurs de vidéos, afin de proposer la meilleure expérience vidéo possible.


«Derrière nos écrans de fumée»: qu’en pensent nos communicateurs ?

À lire maintenant

L'Institut de la crédibilité et Réputation & cie lancent un service sur demande
L’agence Frank accompagnera Fruit d’Or dans sa stratégie numérique
Le Virage Vert de Boite Pac
Arobas Web + numérique dévoile son nouveau positionnement
Un printemps sous le signe de la croissance pour Brouillard
Antonio Uve signe les illustrations pour le site des sauces MIGHTYWARM
Nominations et nouvelle structure pour OPC événements
Babbel revoit son application et élargit son offre
Un nouveau directeur général chez Mishmash Média
Des message audacieux pour les bananes Equifruit
La menace grandissante du «deepfake»
L’agence Bloom s’associe à la plateforme HeyAllo