Rodeo FX agrandit son bureau de Québec

le 29 janvier 2016


La compagnie spécialisée dans les effets visuels numériques pour le cinéma et la télévision Rodeo FX a procédé, hier soir, au dévoilement de l’agrandissement de son bureau de Québec. Moins de deux ans après son ouverture officielle dans la Vieille Capitale, l’entreprise, dont le siège social se situe à Montréal, double déjà la superficie de son bureau.

« Nous sommes extrêmement fiers du déploiement de notre équipe de Québec, confie le président et fondateur de Rodeo FX, Sébastien Moreau. Nous savions qu’il y avait un excellent bassin de talent à Québec, et l’apport des artistes qui font partie de notre équipe est palpable sur les projets auxquels ils ont participé. »

Constituée de 30 artistes, techniciens et gestionnaires de projets, l’équipe de Rodeo FX Québec a contribué, jusqu’à présent, à de nombreux projets en collaboration avec les équipes de Montréal et de Los Angeles, créant des effets visuels numériques pour Game of Thrones, The Walk, Unbroken ainsi que Deadpool et Gods of Egypt.

« L’équipe que nous avons bâtie à Québec est polyvalente, dynamique, bourrée de talent, et elle contribue de façon significative aux productions de Rodeo FX, explique Martin Pelletier, directeur du studio de Québec et superviseur des effets visuels. Les artistes plus expérimentés encadrent les nouvelles recrues issues des écoles de formation locales et le résultat de cette combinaison est incroyable. »


Rodeo FX nominée aux BAFTA, VES et aux Oscars

À lire maintenant

McDonald’s s’inspire de la culture du «sneaker»
La Presse lance DADA, un nouveau mensuel numérique
Une édition numérique le dimanche pour les quotidiens de Groupe Capitales Médias
Lancement du groupe Facebook Grenier aux nouvelles
Hunt’s® Canada dévoile son riche héritage agricole avec une nouvelle gamme
Marc-Antoine Perron nommé CCO chez Outgo
La loyauté envers une marque, un concept désuet?
Kangalou confie sa stratégie d’optimisation SEO à My Little Big Web
La Maison W signe l’identité du festival Santa Teresa
Glutenberg : sans gluten et sans complexe
Un pionnier de la baguette française fait peau neuve
L’économie de seconde main : la contribution des Québécois diminue