Quand l'ergonomie et la vision féminine ont un impact sur le design automobile

le 18 janvier 2016


L’ergonomie et la vision féminine : voilà deux facteurs majeurs du redesign automobile. C’est d’ailleurs ce dont Katie Allanson, ingénieure en facteur humain chez Ford Motors Company, est venue discuter au Salon international de l’Auto de Montréal, dans le cadre de la journée des médias, le 14 janvier dernier.

Katie Allanson

Katie Allanson a expliqué, entre autres, comment des caractéristiques comme le sexe, l’âge, ou les générations peuvent avoir un impact sur la conception de nouveaux véhicules. On pense notamment à la grosseur des commandes, repensées en fonction des ongles des conductrices, ou encore au positionnement des pédales, qui doit bien s’harmoniser au port de talons hauts, de même qu’à plusieurs autres détails qui rendent les voitures beaucoup plus confortables, même à notre insu! La technologie a également un impact important sur l’ergonomie des nouveaux véhicules et ces changements ont définitivement façonné le redesign des technologies offertes, comme le nouveau SYNC 3 de Ford. « J’ai dédié les trois dernières années au redesign complet de notre système de communication et de divertissement SYNC 3, permettant à nos conducteurs de rester connectés à leur vie, même lorsqu’ils sont sur la route », explique Katie Allanson.

Pour les amateurs, le Salon international de l’Auto de Montréal se tiendra du 15 au 24 janvier 2016, au Palais des Congrès de Montréal.

À lire maintenant

Les animateurs radio, les influenceurs originaux
Personnalité de la semaine: Dimitra Georgakis (dentsu Québec)
La couleur Pantone 2023 nous plonge dans le «Magentaverse»
Le catalogue de conférences d’adn s’agrandit
Découvrez l’impact positif des micro-contenus
URBANIA acquiert l’agence de contenu parisienne YouBLive