Le street art au profit des jeunes dans la rue

le 3 décembre 2015


L’organisme sans but lucratif Dans la rue souhaitait sensibiliser les gens au fait que de vivre Dans la rue affecte la santé mentale des jeunes sans-abri. Afin d’illustrer cette triste réalité, ZIP communication a créé la campagne La rue, ça laisse des traces, sous le signe du street art.

La rue a ainsi servi de fil conducteur à un concept déployé en plusieurs volets, soit par l’affichage (abribus, lumiquais, bars et restaurants) et par le marketing direct.

S’adressant aux donateurs potentiels, plusieurs dépliants informatifs et cartons de remerciement personnalisés ont été envoyés. Ces derniers étaient présentés sous forme d’un morceau d’asphalte, peint dans une petite boîte.

Le concept prendra tout son sens alors qu’une performance de street art sera offerte en direct, par l’artiste Melsa Montagne, le mardi 8 décembre prochain, au coin des rues Logan et Dorion.

Depuis 27 ans, l’organisme Dans la rue vient en aide aux jeunes qui sont sans-abri ou qui sont en situation précaire, et ce, grâce à une équipe multidisciplinaire composée de professionnels qualifiés et de bénévoles dévoués, lesquels veillent tous à la survie des jeunes Dans la rue et à leur remise sur pied.

Crédits

Client : Dans la rue
Agence : ZiP Communication
Artiste : Melsa Montagne Art


Des publicités antiracistes créent un malaise

À lire maintenant

Femmes inspirantes: Tamy Emma Pepin (Un peu plus loin)
Personnalité de la semaine: Marie-Claude Bourque (Brouillard)
Les jeux de lettres, pas toujours une partie de plaisir
Fais partie de la gang de Nic Laloux cet été
Aire commune en met plein la vue cet été
Rester pertinent à travers le marketing de contenu dans un déjeuner stratégique de l'AMQ
Behaviour Interactif parmi les sociétés les mieux gérées au Canada
Concours Idéa: les finalistes dévoilés
Prix Bienveillance du bec: cœur à cœur avec Fanny Quenneville
La Banque Scotia accueille Annie Karasseferian
CY-clic et MixoWeb offrent une formation virtuelle conjointe
Femmes inspirantes: Andréanne Marquis (Womance)