Pas de licence, pas de facture, pas de recours: la nouvelle campagne de Brad

le 29 septembre 2015


L'agence Brad a conçu la première campagne télé de la Régie du bâtiment du Québec qui démontre, de manière humoristique, l’importance d’engager un entrepreneur détenant une licence de la RBQ lors de rénovations afin d’avoir un recours en cas de problème. Les deux exécutions télé illustrent le sentiment d’exaspération que des rénovations insatisfaisantes peuvent causer au quotidien.

« La RBQ souhaite ainsi valoriser les protections auprès de citoyens qui pourraient être tentés d’engager un entrepreneur non licencié, ou encore d’accepter de ne pas avoir de facture afin de réaliser des économies », déclare le président-directeur général de la RBQ, Stéphane Labrie.

En plus d’un concept radio en anglais, des bannières Web soutiennent l'offensive et redirigent le public vers maprotectionreno.ca.

Crédits

Annonceur : Régie du bâtiment du Québec
Agence : Brad
Planification stratégique : Yanick Nadeau
Service-conseil : Yanick Nadeau, Sandra Klein
Direction de création : Carle Coppens
Conception-rédaction : Carle Coppens, Mario Laberge, Gabrielle Regimbal
Conception-rédaction anglophone : Marcus Hildebrandt
Direction artistique : Pascal Gagnon
Direction artistique Web : Hugues Morin
Productrice d’agence : Linda Leroux
Maison de production : Les Enfants
Réalisateur : Alexandre Franchi
Productrice : Alexandrine Perras
Postproduction : Fly Studio
Mix sonore : Studios Apollo


Des publicités antiracistes créent un malaise

À lire maintenant

L’Institut canadien d’implantologie et Alvéole Dentaire font confiance à Virus Média
Faites de l’air avec MOOVAIR
Crescita choisit Bloom
NEXTMOOV signe la nouvelle campagne de Finalta Capital
Tout à gagner au Tournoi de babyfoot interagences du bec
Retrouvez votre monde avec Lobe
Étoile montante du jour: Charlène Blanchette (Circonflex)
Femmes inspirantes: Jessica Beauplat
Femmes inspirantes: Tamy Emma Pepin (Un peu plus loin)
Personnalité de la semaine: Marie-Claude Bourque (Brouillard)
Les jeux de lettres, pas toujours une partie de plaisir
Fais partie de la gang de Nic Laloux cet été