Suppression de 158 postes à La Presse

le 24 septembre 2015


La direction de La Presse, qui avait annoncé depuis peu la fin de la publication du journal en format papier la semaine dès janvier 2016, a annoncé l'abolition de 158 postes, dont 43 à la rédaction du journal.

Les postes touchés sont des emplois syndiqués, non syndiqués et cadres, et proviennent de tous les secteurs de l’entreprise. Les compressions toucheront 102 employés réguliers et 56 temporaires. La presque totalité des départs aura lieu dans trois mois, pour janvier 2016. À l’issue de cette réduction d’effectifs, La Presse comptera 633 employés réguliers.

« La décision de mettre fin à l'édition papier de La Presse en semaine en janvier et le changement de notre modèle d'affaires viennent inévitablement modifier nos besoins en main-d'œuvre. C'est donc avec regret que nous annonçons aujourd'hui une réduction des effectifs de La Presse », souligne Guy Crevier, président et éditeur de La Presse.

En 2011, La Presse a choisi d’investir massivement pour développer l’application La Presse+, la déployer, assurer sa mise en marché, répondre aux besoins supplémentaires des annonceurs et des lecteurs et, surtout, être en mesure d’exploiter simultanément deux plateformes, La Presse papier et La Presse+. Pour répondre à la demande, elle a procédé à des embauches importantes. Aujourd’hui, La Presse retourne dans un environnement à une seule plateforme principale, avec un nouveau modèle d’affaires. Après les départs, le nombre d’employés réguliers sera équivalent au niveau de 2011 pour l’ensemble de l’organisation.

« Malgré ces départs, La Presse disposera encore de la plus grande salle de nouvelles au Québec, avec 283 employés réguliers et temporaires, comparativement à 239 en 2011. Elle demeure ainsi l’une des rares en Amérique du Nord à avoir connu une augmentation de ses effectifs au cours des cinq dernières années. Avec notre modèle 100 % numérique en semaine, l’entreprise dispose désormais d’un modèle d’affaires viable et de fondations solides », a ajouté Guy Crevier.

Il tenait à souligner dans un article paru sur lapresse.ca la contribution et l'appui des employés concernés par cette annonce: « ils ont fait un travail remarquable dans un contexte exigeant de changement et nous leur en sommes reconnaissants ».


Mélanie Thivierge nommée directrice principale Développement stratégique de La Presse

À lire maintenant

L'Institut de la crédibilité et Réputation & cie lancent un service sur demande
L’agence Frank accompagnera Fruit d’Or dans sa stratégie numérique
Le Virage Vert de Boite Pac
Arobas Web + numérique dévoile son nouveau positionnement
Un printemps sous le signe de la croissance pour Brouillard
Antonio Uve signe les illustrations pour le site des sauces MIGHTYWARM
Nominations et nouvelle structure pour OPC événements
Babbel revoit son application et élargit son offre
Un nouveau directeur général chez Mishmash Média
Des message audacieux pour les bananes Equifruit
La menace grandissante du «deepfake»
L’agence Bloom s’associe à la plateforme HeyAllo