La Loi C-28 nuirait à la compétitivité des entreprises

le 19 juin 2015


Un sondage de Cyberimpact, un expert en solution de marketing par courriel, révèle que la loi canadienne anti-pourriel, la Loi C-28, nuit à la compétitivité des entreprises québécoises.

La Loi C-28 aura un an le 1er juillet. Au cours des 12 derniers mois, 10% des entreprises québécoises sondées par Cyberimpact ont cessé de faire des envois de courriels commerciaux alors que 30% d’entre elles ont réduit le nombre de contacts de leurs envois.

Près de la moitié des entreprises sondées (48%) ont ainsi indiqué que, selon elles, la Loi C-28 «nuit à la compétitivité par rapport aux entreprises américaines», a noté Cyberimpact.

De plus, 39% des répondants du sondage ont affirmé que «la Loi C-28 nuit à leurs efforts de promotion».

«Cette étude démontre qu’il reste encore bien du chemin à parcourir afin d’éduquer les entreprises sur la portée de la Loi C-28, et comment elles peuvent poursuivre leurs efforts de promotion tout en respectant la réglementation en vigueur», a conclu Cyberimpact.

D’ailleurs pas moins de 62% des entreprises sondées ont estimé que «le CRTC n’a pas bien fait son travail de sensibilisation auprès des PME».

La Loi C-28 aura tout de même eu du bon. En effet, le nombre de pourriels envoyés à partir du Canada a diminué de 37% au cours de la dernière année.

Le sondage de Cyberimpact a été réalisé auprès de 500 répondants entre le 8 et le 16 juin. Sa marge d'erreur est de 4,4%, 19 fois sur 20.


L’Ordre des podiatres du Québec choisit KROWD KONNECTION

À lire maintenant

Dans l’œil de David Himbert (photographe)
Hate Supermarket: acheter des messages haineux pour faire une différence
URBANIA lance «Dehors», sa plus récente bouture
L’Ordre des podiatres du Québec choisit KROWD KONNECTION
Des images plein la Terre
De nouveaux talents rejoignent Adviso
Campagne adidas: changer des vies par le pouvoir du sport
Un nouveau concept pour les restaurants Benny&Co
Personnalité de la semaine: Mélanie Thivierge (La Presse)
Votre cinéma s’ennuie sans vous
Réverbère imagine un programme pour les entreprises québécoises
Acronyme: un nouveau cabinet-conseil en stratégie d’affaires