Jennifer Guthrie

Rogers propose une programmation 2015-2016 qui devrait plaire à tous… et Vice!

par Jennifer Guthrie, le 9 juin 2015


Pour la saison 2015-2016, Rogers a prévu une programmation susceptible de plaire à tout le monde, composée de succès avérés et de quelques nouveautés dignes de mention. L’entreprise a également annoncé l’arrivée de Vice sur les ondes.

Cet automne, Vice fera son entrée dans le paysage télévisuel canadien. Le nouveau partenaire de Rogers, très prisé des Millénaires, prendra la place de The Biography Channel et devrait rallier de nombreux jeunes téléspectateurs grâce à des émissions originales, provocantes et résolument différentes.

Au moment de l’annonce du partenariat entre Rogers et Vice, évalué à 100M$, le président-directeur général de Rogers, Guy Laurence, avait indiqué vouloir se concentrer sur les 18-34 ans et vouloir brasser le Canada avec des contenus «excitants et provocateurs».

«Vice se distingue depuis plus de 20 ans dans sa capacité à rejoindre les jeunes», a souligné au lancement de la programmation, ce matin, Julie Kerr, directrice des ventes numériques de Rogers, en rappelant aux annonceurs qu’il s’agira d’un point d’entrée idéal pour rejoindre la génération Y.

Rogers a par ailleurs connu une dernière année faste en terme de cotes d’écoute. Sportsnet, qui relaie notamment les matchs du Canadien et Hockey Night in Canada, est devenue la station sportive la plus écoutée au Canada, grâce à une croissance de son auditoire de 20%.

CityTV, qui diffuse entre autres Modern Family, New Girl, Empire et Brooklyn Nine-Nine, a pour sa part connu une hausse de 6% de son auditoire, ce qui lui permet de se rapprocher de ses concurrents.

Enfin, la chaîne FX a rejoint le groupe des chaînes télévisées les plus populaires au Canada, grâce à une offre qui combine des succès tels que Fargo, American Horror Story et The Americans.

«Nous avons quelque chose pour tous les téléspectateurs, tous les soirs de la semaine», a affirmé Colette Watson, vice-président, Télévision et opérations de Rogers.

Au-delà de la programmation, qui intègrera de nouveaux visages cet automne, dont ceux de John Stamos, dans Grandfathered, Rob Lowe, dans The Grinder, et Jamie Lee Curtis, dans Scream Queens, tous diffusés à CityTV, Rogers compte sur son offre multiplateforme pour faire progresser son bassin de 19 millions de Canadiens qui visitent chaque mois l’une ou l’autre de ses plateformes (web, télévision, magazine, radio).

Les agences et autres annonceurs ont d’ailleurs été invités à travailler en étroite collaboration avec les équipes de Rogers afin de développer des concepts pertinents pour chacune de leur clientèle.

«On connaît mieux nos lecteurs que quiconque. On peut vous aider à les atteindre, a lancé à l’endroit de l’industrie de la publicité Carole Beaulieu, l’éditrice du magazine L’Actualité. Avant, on dansait ensemble, mais c’était une danse en ligne. Maintenant, on va danser le tango.»

Les annonceurs pourront désormais facilement intégrer leurs contenus à plusieurs plateformes de Rogers grâce à Context, un modèle qui, par exemple, peut permettre aux têtes dirigeantes de quatre propriétés de Rogers de travailler de concert avec un même client afin de développer une offre globale intéressante et pertinente pour tous.

Le mobile, qui prend chaque année plus d’ampleur, devrait aussi être au cœur des préoccupations de Rogers et de ses partenaires au cours de la prochaine année.


Rogers devient le commanditaire exclusif du Festival International de Jazz de Montréal

À lire maintenant

L'agence Anna Goodson accueille Character Pérez
Desjardins soutient l’autonomie financière des jeunes
OVA – Le futur à portée de main
L’Étoile montante du jour: Lucie Nguyen (URBANIA)
Les Talents M: Et si on changeait le monde une rencontre à la fois ?
BROUILLARD ne chôme pas
Wazo lève 7,5 millions $ en financement d'amorçage
Kryzalid signe le site web de l’Association des architectes paysagistes du Québec
Bleu Jeans Bleu lance une chanson pour Bud Light
Facebook et YouTube en tête des sources de consommation d’actualités
La Banque TD choisit Ogilvy comme agence de création de référence au Canada
Couche-Tard en mode ODpanneur