Jennifer Guthrie

Le lectorat des magazines et des journaux numériques en forte progression

par Jennifer Guthrie, le 22 avril 2015


La place du numérique dans les habitudes de lecture de la population s’accroît. Cette progression se fait toutefois au détriment du lectorat des magazines et des journaux imprimés, révèlent les plus récentes données de NADBank et PMB, deux organismes de mesure de médias imprimés au Canada.

Depuis l’automne 2014, le lectorat des magazines numériques a progressé de 67%, selon l’Étude PMB 2015. En deux ans, ce lectorat a pratiquement triplé. En contrepartie, le taux d’incidence de lecture des magazines imprimés a chuté de 6% au cours des cinq dernières années. La situation n’est toutefois pas alarmante puisqu’au cours des trois derniers mois, plus de trois Canadiens sur quatre ont indiqué avoir lu un magazine.

Du côté des journaux, le lectorat numérique a grimpé de 40% depuis 2010. Désormais, quatre lecteurs de journaux sur dix accèdent à leur contenu à partir de plateformes numériques. Uniquement au cours de la dernière année, le nombre de lecteurs de journaux qui ont accédé à leur contenu à partir d’un appareil mobile a cru de 30% pour atteindre 1,7 million de lecteurs par jour au pays.

Inversement, le nombre de lecteurs de journaux imprimés diminue d’environ 2% par année depuis cinq ans.

Dans la région de Montréal, La Presse illustre avec éclat le transfert des lecteurs du papier vers le numérique. Ainsi, du lundi au vendredi, La Presse rallie, pour ses éditions imprimées, 269 300 lecteurs. Ce total place le quotidien au troisième rang des journaux les plus lus en semaine dans la région de Montréal, derrière le Journal de Montréal (401 000 lecteurs) et Métro (316 200).

En ajoutant les lecteurs qui ont consulté La Presse via la plateforme La Presse +, l’application La Presse mobile ou le site web lapresse.ca, le nombre de lecteurs bondit à 705 000. Ce total place La Presse loin devant son plus proche poursuivant, le Journal de Montréal, qui compte 497 400 lecteurs toutes plateformes confondues. Dans ce contexte, le journal Métro arrive au troisième rang avec 326 200 lecteurs.

«Cette performance éclatante confirme la justesse de notre stratégie de transformation numérique unique au monde, s’est réjoui le président et éditeur de La Presse, Guy Crevier. Nous avons relevé un pari audacieux avec notre édition gratuite pour tablettes La Presse+ et ces résultats confirment que notre offre numérique de grande qualité complémentaire à notre édition papier répond aux habitudes de consommation d'information.»


Michaël Majeau nommé directeur Communications et image de marque à La Presse

À lire maintenant

La télévision traditionnelle demeure au sommet chez les Québécois
L’Étoile montante du jour: Maud Nydegger Ducharme (Camden)
Le ComediHa! Fest collabore avec le Fonds Antoine et la Fondation CHU Sainte-Justine
Où jouez-vous cet été?
Shape, le meilleur hard seltzer au monde est québécois
Personnalité de la semaine: Diane Lafontaine (Fonds de solidarité FTQ)
AEROGRAM rejoint sa cible droit au coeur
lg2 signe la plateforme transactionnelle de norda™
Lambert fait confiance à NATA PR
Nous jouons tous pour le Canada avec Canadian Tire
La consommation de vidéo en sourdine est le nouveau normal
De nouveaux mandats gouvernementaux pour Les Évadés