La campagne de SOS Dettes se fait remarquer

le 26 janvier 2011


De nombreux articles ont récemment fait la manchette concernant la situation financière alarmante des Québécois. La campagne «Les maux de l’endettement», conçue par GVM, s’attaque à ce problème social. Une première offensive avait été lancée l’été dernier et se poursuit avec pour mandat de sensibiliser les Québécois et de les informer sur la mission de SOS Dettes.

La campagne se décline en trois exécutions: «lavée», «cassé» et «étranglé». Cette dernière revient via un spot de 15 secondes diffusé à Radio-Canada et VOX Montréal. La trilogie est aussi déployée via le réseau de cartes postales POP Média et prochainement dans le métro de Montréal avec Métromédia.

Les personnes endettées se censurent en ne nommant pas leurs problèmes d’endettement ce qui cause un mal-être souvent profond. GVM adopte un axe surréaliste afin de briser ce tabou et d’inciter les personnes à faire appel à SOS Dettes - solutions à l’endettement, car «il n’est jamais trop tard pour s’en sortir».

La campagne estivale est déjà parue dans de nombreux sites Internet spécialisés en créativité et publicité. «Étranglé» s’est vu décerner une distinction Or dans la section Best Print du mois de septembre 2010 de Ads of the World, ainsi que la parution dans la section Exhibit du magazine Communication Arts de janvier-février.

Pour connaître tous les crédits de cette campagne, lisez le bulletin-fax Grenier aux nouvelles du 31 janvier 2011.


L’Avenue hébergement communautaire choisit GLO

À lire maintenant

Lorraine Thilloy nommée directrice générale de FCTMN
Le Virage Vert de Hafferi
Un balado sur l’environnement par Force Jeunesse et Coyote audio
La Diva: une nouvelle image de marque pour les Serres Royales
L’APTS confie à Alias Clic la conception de son site Internet
Myriam Girouard et Martine Goyette réinventent leurs rôles chez Rodeo
Nouvelles remises après-achat disponibles sur GoCoupons.ca
Une collecte de fonds pour le climat et l’océan
BridgeMTL, bâtir des ponts entre ici et ailleurs.
Un télétravailleur sur trois pourrait démissionner s'il doit retourner au bureau
L’Étoile montante du jour Francis Leduc (Novatize)
STARNO collabore au film «The United States vs. Billie Holiday»