La campagne de SOS Dettes se fait remarquer

le 26 janvier 2011


De nombreux articles ont récemment fait la manchette concernant la situation financière alarmante des Québécois. La campagne «Les maux de l’endettement», conçue par GVM, s’attaque à ce problème social. Une première offensive avait été lancée l’été dernier et se poursuit avec pour mandat de sensibiliser les Québécois et de les informer sur la mission de SOS Dettes.

La campagne se décline en trois exécutions: «lavée», «cassé» et «étranglé». Cette dernière revient via un spot de 15 secondes diffusé à Radio-Canada et VOX Montréal. La trilogie est aussi déployée via le réseau de cartes postales POP Média et prochainement dans le métro de Montréal avec Métromédia.

Les personnes endettées se censurent en ne nommant pas leurs problèmes d’endettement ce qui cause un mal-être souvent profond. GVM adopte un axe surréaliste afin de briser ce tabou et d’inciter les personnes à faire appel à SOS Dettes - solutions à l’endettement, car «il n’est jamais trop tard pour s’en sortir».

La campagne estivale est déjà parue dans de nombreux sites Internet spécialisés en créativité et publicité. «Étranglé» s’est vu décerner une distinction Or dans la section Best Print du mois de septembre 2010 de Ads of the World, ainsi que la parution dans la section Exhibit du magazine Communication Arts de janvier-février.

Pour connaître tous les crédits de cette campagne, lisez le bulletin-fax Grenier aux nouvelles du 31 janvier 2011.


Ce n'est pas bête de visiter le Parc Safari

À lire maintenant

Covid-19: 35 % des Québécois ont envisagé de changer d’emploi
Mauril, joindre l'utile à l'agréable
Un nouveau mandat en immobilier pour Performa Marketing
Les artistes de l'agence Anna Goodson à l'honneur
Un nouveau concept hybride de Hilton au Québec
Zú renouvelle son partenariat avec la Banque Nationale
Une nouvelle plateforme d’entraînement C30M signée Alias Clic
Célébrez la diversité tout le mois de juin avec Eska
Cheekbone Beauty et Sid Lee gagnants du Concours pour l’inclusion, la diversité et l’équité en publicité (IDEA)
Tel-jeunes est là
Zone des héros IGA: une deuxième chance pour les travailleurs de première ligne
À la rescousse de la langue française