Jennifer Guthrie

Premier arrêt montréalais pour la Tournée des Lions de Cannes

par Jennifer Guthrie, le 24 mars 2015


Une quarantaine d’étudiants, la plupart issus de HEC, étaient réunis lundi soir au cinéma du Parc pour le premier arrêt en sol montréalais de la Tournée des Lions de Cannes 2015.

Après avoir visionné le meilleur du Festival des Lions de Cannes 2014, les spectateurs ont eu l’occasion d’échanger avec un panel d’experts, composé de Sonya Bacon, vice-présidente et directrice de marque chez Publicis, Luis Areas, directeur médias chez Marketel, et Benoit Legendre, conseiller en commandites chez Banque Nationale.

Inspiré par les publicités éclatées, surprenantes, parfois dérangeants et originales présentées à Cannes, un étudiant a demandé aux experts réunis pour l’occasion pourquoi les publicités présentées au Québec n’étaient pas plus créatives? Les panelistes n’ont pas cherché à se défiler.

«Les seuls qui sont à pointer du doigt, c’est nous, a affirmé Luis Areas. Les agences québécoises ont tout le talent qu’il faut pour être créatives.»

«lg2 s’est rendue à Cannes avec la publicité pour Krispy Kernels, a rappelé Benoit Legendre. On est capable de se rendre là. Il ne faut pas oublier que les autres pays aussi ont de la publicité moins intéressante. Je pense qu’il s’agit d’un travail partagé entre l’agence et le client.»

«Ça prend un client qui a la même volonté que nous», a ajouté Sonya Bacon.

Les panelistes ont rejeté en chœur l’argument budgétaire pour expliquer le succès des publicités présentées aux Lions de Cannes, soulignant au passage que certaines des meilleures publicités présentées n’avaient pas dû coûter très cher. Ils ont également noté que dans certains cas, malgré un budget visiblement élevé, les publicitaires avaient raté la cible.

«Une publicité doit retenir l’attention, on doit s’en rappeler, elle doit être appréciée et elle doit être comprise, a expliqué Mme Bacon. Quand vous poussez ces boutons, vous devriez avoir une publicité efficace.»

«La publicité de Volvo [dans laquelle on voit Jean Claude Van Damme faire le grand écart entre deux poids lourds] est intéressante, je m’en rappelle, mais je ne retiens pas le message, a cité en exemple Luis Areas. C’est un échec, même si le stunt est intéressant.»

Le futur des publicités télé a également retenu l’attention de l’auditoire, qui a noté que les téléspectateurs ont désormais tendance à enregistrer leurs émissions et à avancer les annonces. Le directeur média de Marketel a toutefois rappelé que la vidéo sous toutes ses formes étaient aujourd’hui plus présente que jamais.

«Il y aura une évolution, a-t-il soutenu. La télé n’est pas morte et la vidéo est plus pertinente que jamais. Je pense que la plateforme ne sera plus aussi importante, mais la vidéo le demeurera, peu importe sur quelle plateforme on la consommera. Je pense qu’on sera d’ailleurs de plus en plus bombardé de publicités. Les annonceurs en contre partie devront s’efforcer de faire de meilleures publicités vidéo.»

Le prochain arrêt de la Tournée des Lions est prévu mercredi à l'Université du Québec à Trois-Rivières. La Tournée sera ensuite de passage, jeudi, à l’Université Concordia. Les deux derniers arrêts sont prévus le 1er avril à l’Université de Montréal et le 9 avril à l’UQAM.

La publicité préférée de…

Luis Areas, directeur médias chez Marketel


Benoit Legendre, conseiller en commandites chez Banque Nationale


Sonya Bacon, vice-présidente et directrice de marque chez Publicis


Victor Brunton, étudiant à HEC


Francis Leblanc, étudiant à HEC


La soirée en photos


Le Québec remporte un Lion de Bronze à Cannes cette année

À lire maintenant

Bloom parmi les Canada’s Top Growing Companies du Globe and Mail
En route vers la 13e édition des Prix Format Libre
Hula Hoop signe le nouveau site internet de Prompt
Capital-Image lauréat aux Prix d'excellence de la SCRP
Le Virage Vert d'Axial
Cheekbone Beauty est lancée sur Sephora.ca
Sébastien Thibault illustre un dossier spécial pour Le Devoir
Tout pour être vous avec Jean Airoldi
Plus de succès avec les courtiers immobiliers
La SAAQ propose la méditation en repensant le lave-auto
Le Réseau express métropolitain choisit Accordex
Redéfinir la notion de propreté avec The Unscented Company