Un troisième Bal en noir sous le thème du Cirque noir

le 9 mars 2015


Le Bal en noir du Bénévolat d’entraide aux communicateurs (BEC) revient pour une troisième édition. Cette soirée appréciée des professionnels de l’industrie se déroulera sous le thème du Cirque noir, inspiré par les cirques ambulants et les cabinets de curiosité du début du siècle dernier.

Le Bal en noir du Bénévolat d’entraide aux communicateurs (BEC) revient pour une troisième édition. Cette soirée appréciée des professionnels de l’industrie se déroulera sous le thème du Cirque noir, inspiré par les cirques ambulants et les cabinets de curiosité du début du siècle dernier.

La programmation promet d’être grandiose avec, notamment, des performances artistiques, un DJ invité et un cocktail dînatoire (plusieurs stations de bouchées). La très attendue soirée se tiendra aux Entrepôts Dominion le jeudi 2 avril prochain.

L’organisme espère accueillir quelque 500 convives, vêtues de noir, dans le but d’amasser une somme de 45 000$ pour aider les professionnels de l’industrie publicitaire.

«Le BEC est extrêmement heureux de présenter la troisième édition du Bal en Noir, explique Sylvain Pereira, président du comité de direction de l’organisme. Cette soirée haute en couleur où toute l’industrie se retrouve pour échanger, s’amuser et danser permet au BEC de poursuivre sa mission et d’offrir du soutien financier et psychologique à nos collègues dans le besoin».

Les billets sont en vente dès aujourd’hui au coût de 45$.


La becboutique revient pour la St-Valentin

À lire maintenant

Bienvenue sur le nouveau site web du Grenier! 
Personnalité de la semaine : Alexis Caron-Côté (Sid Lee)
Une looongue campagne signée Masse
Les Femmes en créa misent sur un tournoi de poker pour parler d’équité
De Facto fait confiance à Publicis
Pizza Pizza et Epiderma choisissent Torchia de nouveau
Hugo J.-S. Galland et Vincent Pelletier se joignent à Oasis Communication
L’Ordre des CRHA fait confiance à Orkestra
Une campagne sans tabou pour Hemovel
Zeste lance Foodlavie
Jules Communications orchestre un «prank» de Saint-Valentin
Soyez tenaces et forts comme B45