Savoir retoucher des photos et se vendre grâce à un séminaire Sublim

le 9 mars 2015


Les professionnels du domaine des arts – photographes, illustrateurs, graphistes, retoucheurs et maquilleurs en tête –, ainsi que les entrepreneurs et autres travailleurs autonomes auront la chance de parfaire leurs savoirs et d’apprendre à mieux se vendre lors du tout premier séminaire Sublim qu’organise Dominique Fraser.

La directrice artistique et retoucheuse senior, qui est à la barre du studio de retouche photo Sublim et de la plateforme web jesuisfabuleuse.com, partagera ses connaissances en matière de retouches d’images au cours de la première journée du séminaire, qui se tiendra le 28 mars à Québec, puis le 18 avril à Montréal.

Dominique Fraser profitera de la deuxième journée du séminaire, le 29 mars à Québec et le 19 avril à Montréal, pour expliquer aux entrepreneurs qui souhaitent se lancer en affaires sa recette du succès.

«Depuis 2010, j’enseigne l’art de la retouche d’images sur l’internet. J’y ai organisé des cours, des séminaires et j’y ai publié des articles, a expliqué à Grenier aux nouvelles, Mme Fraser. Ce sera la première fois, cette année, que j’offrirai un séminaire en personne!»

Au cours de la première journée du séminaire Sublim, Dominique Fraser amènera les participants à retoucher une image cosmétique et un produit de luxe. Une heure sera d’abord consacrée aux tendances et à l’importance de demeurer à l’affut de celles-ci. Un atelier pratique sera ensuite offert.

«Environ 85% des images, surtout commerciales, sont retouchées, a souligné Mme Fraser. Même le meilleur photographe au monde ne peut arriver à faire une photo parfaite. J’ai moi-même retouché des photos pour le bijoutier Birks et ça peut représenter 3, 4, 5 ou 10 heures de travail! Pour des bijoux, on doit monter plusieurs images macros ensemble pour obtenir une photo nette. Pour atteindre une qualité d’image commerciale, il faut ensuite corriger les défauts qui peuvent être présents sur le bijou, que ce soit des traces dans le métal ou une lumière mal réfléchie, par exemple.»

Dominique Fraser compte ainsi offrir aux participants des outils pour leur permettre d’obtenir une qualité d’image supérieure.

La deuxième journée du séminaire sera, quant à elle, entièrement consacrée aux travailleurs autonomes.

«J’ai développé une recette qui me permet de conclure 90% de mes ventes, a expliqué Mme Fraser. Je vais donner aux participants ma recette pour que, le soir venu, ils puissent rentrer chez eux et savoir exactement quoi faire et qui appeler pour avoir du succès.»

Quarante places sont offertes pour chacune des journées du séminaire Sublim, à Québec et à Montréal. Il en coûte 195$ pour une journée et 375$ pour les deux jours. Pour réserver, visitez le site jesuisfabuleuse.com.


Un drapeau de la Fierté fait de blessures issues des violences anti-LGBTQ+

À lire maintenant

Comment mobiliser des employés en quête de sens?
Elodie Descarpentries devient directrice Marketing et Communication du HUB Studio
PAL T.I. Solutions informatiques fait appel à Tandem Communication pour transformer son identité visuelle
Quatre nouvelles directrices chez Québecor Expertise | Média
Clarins Canada présente la série Femmes inspirantes
Le CRIM célèbre ses 35 ans
Paradigme Stratégies accueille Anne-Marie Gagnon
Un pied de nez au cancer avec le Grand fou rire
Personnalité de la semaine: Ève Laurier (Bombardier)
Public Beach Swim se lance à l'eau avec l'agence Hula Hoop
CBC & Radio-Canada Solutions Médias recrute Hisham Ghostine
Denis Rozon se joint à Sphère Média