District M fait bonne figure au Global Seller Trust

le 4 mars 2015


Lancée il y a 18 mois, la start-up montréalaise District M, spécialisée en médias numériques, figure au classement du Global Seller Trust Index du mois de février, aux côtés d’acteurs de taille des Ad exchanges. L’entreprise, qui figure au 16e rang, est la seule entreprise québécoise au classement.

L’entreprise, lancée en juin 2013, connaît une croissance rapide et compte aujourd’hui une vingtaine d’employés. Pour son président, Jean-François Côté, nul doute que l’entreprise a su tirer son épingle du jeu dans la cour des grands: «Nous sommes particulièrement fiers de montrer qu’en un peu plus d’un an, District M a su trouver sa place auprès des acteurs leaders de l’ad exchange. Cela illustre les efforts que nous produisons pour constamment améliorer la qualité de notre offre et de notre réseau».

Le classement du Global Seller Trust regroupe les 50 meilleurs vendeurs en open RTB. Il est basé sur la technologie de Pixalate et fournit une évaluation basée notamment sur la qualité du réseau, de l’inventaire, de la performance des annonces, ainsi que le niveau d’engagement. Au sommet du classement, on retrouve Google AdExchange, suivi de OpenX et Rubicon Project.


District M devient Sharethrough

À lire maintenant

GLO accueille 6 nouveaux stagiaires
Commères a le vent dans les voiles
Le virage numérique du Centre du Rasoir
Une star montante des TI est née
2C2B transforme la formule du coworking
BROUILLARD dans le feu de l'action
Route 363, une vodka faite à 100% de patates d'ici
Les effets de la pandémie sur le corps en images
Célébrons la résilience des Canadiens en route vers Tokyo 2020
Trois nouveaux lead créatifs chez TUX
Radio-Canada et l'agence Glassroom pour Desjardins remportent les honneurs du concours TAC-TIL
Du bonheur en quantité pour Sysco Québec