Voir se dissocie de la pub «Je suis Charlie donc je suis Voir»

le 16 janvier 2015


La semaine dernière, le publicitaire Nicolas Massey a conçu une création pour Communications Voir en lien avec les tristes événements survenus à Paris. «Mon but était de saluer le fait que Voir, tout comme Charlie Hebdo, encourage la liberté d’expression. De plus, j’ai voulu faire preuve de solidarité envers mes amis qui y travaillent et qui ont été touchés par cet événement. Je tiens à réitérer que ceci était une initiative personnelle et non une commande de Voir», explique Nicolas Massey, vice-président et directeur de la création chez Publicis Montréal.

En prenant connaissance de la diffusion de cette publicité, le rédacteur en chef de Communications Voir, Simon Jodoin, a demandé à ce qu’elle soit immédiatement retirée tout en clarifiant sa position: «Même si je suis d’accord avec le message La liberté d’expression de devrait pas tuer des vies, je n’accepte pas que notre logo y figure. Lors de tels événements, je crois que la publicité et le marketing doivent se taire. La seule prise de position du Voir face à ces événements a été d’inviter des illustrateurs à s’exprimer sur la page voir.ca/charlie-hebdo qui est justement dépourvue de toute publicité. L’illustration de Nicolas Massey est à ce titre très frappante et j’accepte volontiers de l’ajouter à ces prises de position. Cependant, même si elle a été conçue de bonne foi, je refuse toute initiative publicitaire dans le cadre de ces événements tragiques».


Le concours Idéa lance sa deuxième édition

À lire maintenant

Felipe RP en charge des relations de presse de Blckout
Le Mouvement des accélérateurs d'innovation du Québec recrute
Un printemps sous le signe de la croissance pour Brouillard
Dans l’œil de Jeffrey Julio Vietz (Banque nationale)
Mediacom collabore avec Psycho Bunny
Jay Caplan assurera la direction de création de Sensix Communications
Tandem Communication signe la campagne de Loisir et Sport Lanaudière
Appel d’intérêt pour les fournisseurs de services aux OBNL
 Taxis Coop toujours jeune à 75 ans
Étude Metrica Fusion: le comportement des consommateurs en pandémie
Mint repense son identité avec Camden
De nouveaux mandats pour Bambou Communication