Target échoue son implantation au Canada

le 15 janvier 2015


L'aventure de Target au Canada aura été de bien courte durée: le détaillant annonce aujourd'hui qu'il jette l'éponge et fermera tous ses magasins au pays, deux ans à peine après son implantation. Cette nouvelle a surpris plusieurs économistes, puisque l'entreprise n'avait annoncé aucun plan de restructuration ni même revu la gestion de ses activités, et ce, malgré d'importantes difficultés financières.

La compagnie a déposé jeudi matin une demande de protection en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies auprès de la Cour supérieure de justice de l'Ontario, à Toronto.

«Nous n'avons pas pu trouver un scénario réaliste qui amènerait Target Canada au seuil de la rentabilité avant au moins 2021», a déclaré Brian Cornell, chef de la direction de Target Corporation.

Plusieurs spécialistes du détail affirment que les déboires financiers de Target au Canada ont été principalement causés par l'absence de prix compétitifs, surtout en comparaison à ceux que l'on retrouve dans les succursales situées aux États-Unis.

Il s'agit-là d'une triste nouvelle pour les 17 630 employés de la chaîne, qui se retrouveront sans emploi plus tard cette année. Target Corporation demandera l'approbation de la Cour pour effectuer un versement volontaire de 70 millions de dollars dans une fiducie d'employés, ce qui devrait permettre à la quasi-totalité des employés de Target Canada de recevoir une rémunération et de bénéficier d'avantages sociaux pendant une période d'au moins 16 semaines.


L’Ordre des podiatres du Québec choisit KROWD KONNECTION

À lire maintenant

Dans l’œil de David Himbert (photographe)
Hate Supermarket: acheter des messages haineux pour faire une différence
URBANIA lance «Dehors», sa plus récente bouture
L’Ordre des podiatres du Québec choisit KROWD KONNECTION
Des images plein la Terre
De nouveaux talents rejoignent Adviso
Campagne adidas: changer des vies par le pouvoir du sport
Un nouveau concept pour les restaurants Benny&Co
Personnalité de la semaine: Mélanie Thivierge (La Presse)
Votre cinéma s’ennuie sans vous
Réverbère imagine un programme pour les entreprises québécoises
Acronyme: un nouveau cabinet-conseil en stratégie d’affaires