Les lutins de Pixel & Cie sèment la joie

le 6 janvier 2015


Le 19 décembre dernier, Pixel & Cie a fait le bonheur de 10 passants rencontrés au hasard dans les rues de Québec. L’idée? Leur remettre 50$ chacun (personne ou famille) pour leur permettre d’effectuer leurs achats des Fêtes ou pour toute autre raison de leur choix. Visiblement fier de la portée de ce geste de bonté, Pier Lalonde, président de Pixel & Cie a raconté au Grenier aux nouvelles ce qui a motivé cette idée.

«Lors d’un passage dans une friperie, j’ai été ému devant une mère de famille qui passait à la caisse avec trois petits manteaux pour enfants. Lorsqu’elle a ouvert son portefeuille, j’ai aperçu une photo des trois enfants. J’ai ressenti une émotion à ce moment précis et sans trop y réfléchir, je lui ai proposé de régler sa facture. Elle n’en revenait pas, la caissière non plus», confie-t-il.

Suite à cet événement, Pier Lalonde raconte qu’il a ressenti de la chaleur dans son cœur, ou pour le citer: «Je feelais tout chaud dans le bedon». C’est à ce moment précis qu’il a eu l’idée de porter le geste encore plus loin en cette période de l’année propice à la bonté et à la générosité. Qui plus est, c’était aussi le moment de l’année où il fallait envoyer la fameuse carte de souhaits aux clients. «Je me suis dit: cette année, on n’en fait pas. On fait les choses différemment.» C’est alors que le concept de la tournée des lutins, les Joyeux Pixels, dans les rues de la Vieille Capitale est né.

Les lutins, des collaborateurs et amis de l’agence, heureux d’être désignés pour mener à bien cette bonne action, sont allés à la rencontre des gens afin de semer le bonheur. Sans attendre de «merci» en retour, simplement un sourire.

«La beauté de la chose, c’est le mystère entourant tout cela. On ne sait pas qui sont ces gens et eux non plus, car nous ne nous présentions pas comme étant une entreprise. Puis, le mystère perdure puisqu’on ne connaît pas la suite des choses», souligne-t-il. Ont-ils raconté cette histoire à leurs proches? Qu’ont-ils fait avec cet argent? L’histoire ne le dit pas. À une exception près. «Un homme a entrepris des démarches pour nous retrouver. Il nous a fait parvenir un courriel nous témoignant de sa reconnaissance. J’ai été profondément ému lorsque j’ai appris qu’il avait partagé la somme avec ses petits-enfants», de dire Pier Lalonde.

Pour les autres chanceux rencontrés au hasard, un simple fichier numérique les unit à Pixel & Cie, le temps d’une photo avec les lutins…

Pier Lalonde n’a pas voulu investir d’argent pour fignoler une carte de souhaits qui tomberait rapidement aux oubliettes. Il a plutôt choisi d’investir 550$ (car il y a eu un 50$ en bonus pour faire un 11e heureux) afin de faire une différence dans la vie des gens… Grande ou petite, l’important, c’est le geste.


Nous jouons tous pour le Canada avec Canadian Tire

À lire maintenant

lg2 signe la plateforme transactionnelle de norda™
Lambert fait confiance à NATA PR
Nous jouons tous pour le Canada avec Canadian Tire
La consommation de vidéo en sourdine est le nouveau normal
De nouveaux mandats gouvernementaux pour Les Évadés
SOMA accueille deux nouveaux joueurs
Personnalité de la semaine: Simon Roy (Polygraphe)
L’Étoile montante du jour: Katherine Olivier (Roy & Turner)
Simon Duhamel de Consulat réalise à distance pour une banque Suisse
Le Grenier accueille une nouvelle recrue
TANK Worldwide dévoile ses nouveaux bureaux adaptés au modèle hybride
Partager le moment, c'est oser vivre autre chose