FH Studio: quand le Père Noël pète les plombs

le 19 décembre 2014


Pour sa première participation au concours Greniers d’or, FH Studio a décidé de ne pas faire les choses à moitié. Pour terminer l’année en beauté, l’équipe a créé et produit un créatif original mettant en vedette nul autre que Normand Brathwaite.

«On tenait à rejoindre un public plus large, en ayant comme objectif de faire sourire les gens en ce magnifique temps des Fêtes. On voulait se surpasser, sortir des sentiers battus», explique d’entrée de jeu Fayçal Hajji, président et producteur chez FH Studio.

Le concept? Un Père Noël qui disjoncte lorsqu’il s'aperçoit qu’il a été floué par la famille Tremblay qui tente de lui passer un sapin en lui donnant du lait de soya et des biscuits sans gluten en guise de mignardises…

«Depuis que j'ai un mélangeur Vitamix à la maison, ma conjointe fait souvent des cocktails santé vert avec une panoplie d'ingrédients biologiques. À chaque jour, j'ai droit à de nouveaux produits dits «naturels», «sans gluten», «végétaliens», certainement très bons pour la santé. Pour la carte, je me suis dit que ça serait drôle que le Père Noël entre dans une famille grano intense… À partir du moment où il s'en rend compte, il devient fou, il tilt», confie le réalisateur au style satirique, Sébastien Landry.

Le choix de Normand Brathwaite comme comédien était tout naturel. D’une part, il incarne le Père Noël improbable aux yeux des enfants, dû à la couleur de sa peau, exagérant du même coup le message, et d’autre part, il est inconcevable qu’il puisse se faire flouer par du lait de soya, lui qui était le visage des publicités du Lait pendant de nombreuses années. Un clin d’œil qui permet à cette satire de porter encore plus loin, comme l’explique le réalisateur: «Quand nous avons obtenu l'accord de Normand Brathwaite, le projet s'est concrétisé. Sa participation a donné un sens plus profond à la vidéo, vu le fait que Normand a été porte-parole du Lait jadis. Naturellement, il n’aimerait pas se faire avoir par du lait de soya...».

Tout au long de la vidéo, la situation dégénère. Tout explose. En bon Québécois, Normand, alias Père Noël, «pète les plombs». «Je m’étais promis de faire exploser des trucs dans un de mes tournages avant 2015. Grâce à ce tournage, je peux cocher ça sur ma bucket list», lance à la blague Sébastien Landry. Et il a réussi.

La vidéo se conclut sur cette note: «Pour détruire la magie de Noël, rien de mieux que la magie du cinéma... et du lait de soya!». La belle maison décorée à laquelle on croyait tout au long de la vidéo devient soudainement un simple décor de studio. Percutant.

En plus de la contribution de Sébastien Landry pour la réalisation de cette carte de souhaits, FH Studio a aussi pu compter sur la participation du studio Syllabes. De nombreux autres collaborateurs, artistes et fournisseurs ont permis de mener à bien ce projet.

Carte de Noël

Making of

Christmas card Fh Studio - Making of from Fh-Studio on Vimeo.


Le Lait avec vous (en pensée) pour terminer 2020

À lire maintenant

Le Virage Vert de TUX
Arsenal Media accueille Claude Landry
My Little Big Web crée un microsite pour le Grand Tirage de la Fondation du CHUM
Prospek agrandit son équipe et annonce une nouvelle nomination
La mycose des ongles d’Alfred exportée aux USA
Serge Vallières rejoint l'équipe de direction du Groupe Park Avenue
Une étude sur la place des femmes en communications
Archibald choisit Dreww comme agence numérique
Des images plein la Terre
Rethink et Wide the brand, une campagne de socio-financement prometteuse
L’Étoile montante du jour: Laura Nasser, Carat
Salto signe la campagne «Bac vers le futur»