Kyo et la Suite 701 se font voir à Montréal

le 13 novembre 2014


Le Groupe Antonopoulos lance une nouvelle campagne faisant la promotion de ses deux resto-bar du Vieux-Montréal, le Kyo et la Suite 701. L’agence Carl a conçu deux créatifs distincts pour mettre en valeur l’âme de ces deux lieux cultes de la faune montréalaise.

Le créatif imaginé pour Kyo met en vedette une geisha désinvolte et festive de façon à illustrer l’ambiance de l’établissement où «même les traditions les plus rigides peuvent se laisser aller à une bonne soirée», explique Dimitri Antonopoulos, directeur marketing du Groupe Antonopoulos. «Même si les brasseries japonaises sont présentement à la mode un peu partout à Montréal, il était impératif de clairement démarquer l’offre festive du Kyo».

Le créatif développé pour la Suite 701 met en scène un lion et une lionne de la nuit, les rois de la vie nocturne montréalaise avec l’accroche «Vaut mieux vivre 1 nuit comme un lion que 100 ans comme un mouton». «Pour sa part, la Suite 701 est une institution du Vieux-Montréal, il ne faut pas l’oublier!», s’enthousiasme Dimitri Antonopoulos. «La faune nocturne montréalaise se déplace constamment au rythme des ouvertures et des fermetures de nouveaux restos. Or, la Suite 701 demeure un incontournable pour une clientèle un peu plus mature qui sait ce qu’elle recherche, plutôt que de courir incessamment après la nouveauté.

La campagne pour Kyo et la Suite 701 se déploie présentement en ligne, ainsi que sur divers quotidiens et réseaux d’affichage à Montréal.

Crédits

Agence: Carl
Client: Groupe Antonopoulos
Photographe: David Curleigh
Assistants: Simon Couturier et Kornelia Niemczycka
Stylisme: Kahdy Tamadinda
Maquillage et coiffure: Jessica LaBlanche
Agence de mannequin: Folio

À lire maintenant

Savourez Silk Nextmilk autour d’un verre avec Alicia Moffet
Une campagne pour le bec signée par les finissant·es du Collège LaSalle
Carl mise sur l'humour pour introduire Tyrrells au Québec
Trouvez l'écureuil en vous avec BMO
Carl et Oikos dévoilent la poutziki, le mélange parfait
La couleur Pantone 2023 nous plonge dans le «Magentaverse»