Compagnie et cie: une nouvelle agence voit le jour

le 10 novembre 2014


Trois hommes, trois passionnés, forment la nouvelle agence Compagnie et cie. «Le gars de design», Mario Mercier (fondateur d’orangetango), le «fils de pub» André Paradis (ex-Bos) et «l’homme d’affaires» Michel Bergeron joignent leurs forces respectives pour former une agence qui, à première vue, se fera connaître par le style éclaté de ses créateurs.

Pour vous dire, les fondateurs nous ont fait parvenir un communiqué de presse qui contenait, précisent-ils, «une entrevue fictive que nous avons eue la grande générosité de nous accorder à nous-mêmes». Pour le plaisir, nous vous retranscrivons le Q & R intégralement.

Q. Compagnie et cie? Pourquoi ce nom?

Mario: À force de l'entendre tous les jours on finit par oublier le sens premier du mot "compagnie". Ce sont des talents qui convergent, une concentration. C'est particulièrement intéressant lorsqu'on vient d'horizons différents: mon talent de designer accompagné de celui d'un publicitaire, accompagné de celui d'un homme d'affaires.
Michel: Car il s'agit d'accompagner nos clients partout où ils doivent se trouver pour avoir du succès. Nous leur proposons donc des services de design, de publicité... et compagnie. La partie "et compagnie" est hyper importante: car la façon de communiquer des marques est de plus en plus protéiforme... On pousse cette logique plus loin avec la collaboration de nos co-locataires-multidiciplinaires et amis de Dpt.
André: Une marque ne peut plus se contenter de partir en campagne pour conquérir le public; elle doit faire partie de la vie des gens. Notre travail est de créer des conditions favorables pour que cette relation soit, à tous les niveaux, féconde.

Q. Mario et André vous faites partie du paysage de la com' depuis longtemps. Pourquoi avoir choisi Michel Bergeron?

André: Pour son expérience très concrète des affaires. C'est un véritable entrepreneur, un pragmatique qui a financé lui-même ses entreprises en restauration, en importation, en fabrication, en vins, chaque fois avec succès. Il a du flair, du culot, de l'énergie...
Mario: Et c'est un excellent compagnon...

Q. Pourquoi démarrer maintenant, alors que le marché est si morose?

André: Parce qu'on croit qu'il y aura toujours une demande pour des idées et un produit créatif de haut niveau. À ce titre nous offrons une solide expérience, doublée d'une grande agilité. On peut aller très loin et très vite pour nos clients.
Mario: Nous ne serons pas une vitrine à pigistes. Nous avons l'ambition de grandir et devenir rapidement une agence avec qui il faudra compter.
Michel: Petite annonce: on embauche. On cherche des jeunes créatifs ambitieux qui veulent grandir avec nous.
André: Vous voyez? Quand je disais que Michel est un pragmatique...

«De la convergence de ces trois carrières bien garnies vient de naître la plus jeune agence en ville, mais aussi l'une des plus expérimentées», affirment-ils de bon cœur. La nouvelle agence, qui a pignon sur rue De Gaspé à Montréal, se spécialisera en design et en publicité. On peut d’ores et déjà visiter leur site web.


Compagnie et cie signe la nouvelle imagerie du Théâtre de la Ville

À lire maintenant

En vidéo - entrevue avec Pénélope Fournier et Claude Auchu de lg2
S’engager à fond avec le Fonds du Grand Mouvement de Desjardins
Décortiquez le mystère de Nuit Blanche et son parfum avec Radio-Canada et PHD
Accès pharma chez Walmart, ça change tout
Le fabuleux destin du Cinéma Beaubien
Personnalité de la semaine: Frédéric Bove (Prompt)
Occupation Dep chez Couche-Tard
La Banque TD choisit Ogilvy comme agence de création de référence au Canada
L'agence Anna Goodson accueille Character Pérez
Kryzalid signe le site web de l’Association des architectes paysagistes du Québec
Wazo lève 7,5 millions $ en financement d'amorçage
Martin Matte dans l'embarras