Stéphane Plante

C’est encore faux!

par Stéphane Plante, le 23 octobre 2014


Avec le bouquin C’est encore faux! 50 idées déconstruites par les spécialistes, Guillaume Lamy et ses collaborateurs poursuivent leurs attaques contre les idées reçues les plus répandues. Une récidive donc de son essai précédent intitulé C’est faux.

L’idée est simple: faire démentir les fausses vérités les plus tenaces. Le tout en les éclairant sous un nouveau jour à l’aide d’études et de recherches récentes. Et ce, pour des sujets aussi variés que la politique internationale, la gestion de la santé, la langue, les OGM, la Chine, pour ne nommer que ceux-là.

Tels des missionnaires du savoir en guerre contre les sophismes impies, les experts mis à contribution se penchent sur de faux consensus en les contextualisant.

Exemple: «Le rêve américain est accessible à tous», «Les téléphones cellulaires causent le cancer», «Des solutions simples à la crise énergétiques existent depuis longtemps, mais les grandes industries les cachent au public.» Et j’en passe. Que les adeptes des différentes théories du complot se le tiennent pour dit: cet ouvrage ne les épargne pas!

Certaines affirmations retenues par les chercheurs surprennent. Ainsi, dans un passage sur les États-Unis, on soumet cet énoncé à l’analyse: «Le président américain est tout-puissant”. En quoi cela représente une croyance si répandue? Qui n’a jamais entendu parler du Congrès américain bloquant systématiquement les initiatives d’Obama? Sans parler des lobbys, des institutions financières, etc.

Cependant, même si des prémisses demeurent contestables, l’information en découlant nous renseigne plus qu’on ne pourrait le croire. Et les chercheurs ne sont pas ici réunis pour nous balancer une vibrante plaidoirie ou pour faire avancer leur propre cause.

Ainsi, Charles-Philippe David survole avec optimisme les avancées de la Paix dans le Monde. Prenant bien soin de relativiser les notions de terrorisme et les conflits territoriaux. Sans les banaliser. L’information recueillie dans ce chapitre a de quoi réjouir. Surtout si vous voulez clouer le bec à ces doctriniens du désespoir sévissant sur le web...

Le politically correct le plus élémentaire nous dicte de respecter l’opinion d’autrui peu importe son fondement. Par contre, si chacun a droit à son opinion, toutes les opinions ne se valent pas. Comme le souligne Guillaume Lamy: «En présentant la réalité comme le simple miroir de sa propre pensée, le credo du chacun sa vérité ne dissimule au fond que l’euphémisme favori des fossoyeurs de la science.»

Si les médias traditionnels colportent régulièrement de fausses croyances, ces dernières trouvent un écho encore plus retentissant dans les médias sociaux. Source première d’information de nombreux Internautes.

C’est encore faux! 50 idées déconstruites par des spécialistes Sous la direction de **Guillaume Lamy ** Éditions Septentrion

_____________________

Stéphane Plante cumule plus de 20 ans d’expérience en tant qu’animateur, comédien, improvisateur et rédacteur. Il joindre à l'équipe du Grenier aux nouvelles en tant chroniqueur pour décortiquer les bouquins consacrés au monde du travail et à la vie socioécocomique.


Hate Supermarket: acheter des messages haineux pour faire une différence

À lire maintenant

Hate Supermarket: acheter des messages haineux pour faire une différence
De nouveaux talents rejoignent Adviso
Campagne adidas: changer des vies par le pouvoir du sport
Un nouveau concept pour les restaurants Benny&Co
Personnalité de la semaine: Mélanie Thivierge (La Presse)
Votre cinéma s’ennuie sans vous
Réverbère imagine un programme pour les entreprises québécoises
Acronyme: un nouveau cabinet-conseil en stratégie d’affaires
Archipel repense l'identité du Marathon de Montréal
L'Institut de la crédibilité et Réputation & cie lancent un service sur demande
L’agence Frank accompagnera Fruit d’Or dans sa stratégie numérique
Le Virage Vert de Boite Pac