Du design identitaire pur et dur avec Haus

le 8 octobre 2014


Rationalité, simplicité et fonctionnalisme, voilà ce à quoi on peut s’attendre en faisant affaire avec Philippe Archontakis et Martin Laliberté qui ont mis sur pied le nouveau studio de design graphique Haus. Le nom de la boîte n’est pas dû à une inspiration soudaine; il se veut plutôt un clin d’œil au mouvement Bauhaus qui incarne à merveille les valeurs de Haus.

Le studio se dédie à la création d’identités, telle est sa mission fondamentale. C’est d’ailleurs à Haus que l’ancien Boogie Studio doit sa nouvelle identité. Rappelons que l'entreprise a récemment changé son nom pour BLVD. Ayant maintenant un bureau à Montréal et à New York, la nouvelle entité devait s’ajuster à son marché et à ses nouvelles visées. Se positionnant dorénavant comme un carrefour de rencontre, le nom BLVD évoquait parfaitement la convergence et la libre circulation des idées d’un média à l’autre. Le symbole du B, fortement inspiré du dessin d’un circuit routier, est au cœur de la plateforme visuelle.

«Haus, se veut le lieu où l’on façonne la personnalité des marques qui nous entourent; là où l’on bâtit leur fondation, leur charpente», telle est l'essence de la nouvelle maison du design identitaire.

On peut en apprendre davantage sur Haus et voir ses dernières réalisations sur son site web.


Facebook et YouTube en tête des sources de consommation d’actualités

À lire maintenant

Facebook et YouTube en tête des sources de consommation d’actualités
Desjardins soutient l’autonomie financière des jeunes
OVA – Le futur à portée de main
BROUILLARD ne chôme pas
La Banque TD choisit Ogilvy comme agence de création de référence au Canada
L'agence Anna Goodson accueille Character Pérez
Kryzalid signe le site web de l’Association des architectes paysagistes du Québec
Wazo lève 7,5 millions $ en financement d'amorçage
L’Étoile montante du jour: Lucie Nguyen (URBANIA)
Les Talents M: Et si on changeait le monde une rencontre à la fois ?
Couche-Tard en mode ODpanneur
Accès pharma chez Walmart, ça change tout