Avec Natrel Sans lactose, on ne goûte pas la différence!

le 12 septembre 2014


Natrel veut séduire les personnes intolérantes au lactose avec sa nouvelle campagne imaginée par LG2. Celle-ci utilise une signature éloquente: «Ne goûtez pas la différence» qui s’illustre à travers une mise en situation à tout le moins humoristique! Elle s’appuie sur un test de goût où les personnages sont visiblement incapables de distinguer le lait sans lactose du lait régulier de Natrel. Et ce, non sans présenter un certain malaise!

L’offensive se décline en imprimé et sur le web (bannières et vidéos), tant en français qu’en anglais. Le volet promotionnel permet au public de découvrir les produits Natrel Sans lactose en profitant d’un rabais de deux dollars, que l’on obtient par le biais d’un microsite bilingue conçu tout spécialement pour l’occasion. Les visiteurs du microsite sont d’ailleurs invités à répondre à un court questionnaire démontrant que le lait Natrel Sans lactose a le même goût que le lait régulier. Cette dernière initiative a été créée par CloudRaker.

La campagne suit son cours jusqu'au 31 octobre.


Crédits:
Clients: Caroline Losson et Stéphane RenauldNatrel
Agence: LG2
Vice-président, directeur de création: Marc Fortin
Équipe de création: Guillaume Ferron et Mario Pesant
Planification stratégique: Anne-Marie Leclair - Cohésion Stratégies
Service-conseil: Catherine Draws et Marie-Christine Cayer
Réalisateur: Emanuel Hoss DesmaraisALT Productions
Maison de production: ALT Productions
Productrice d’agence: Julie Lorazo
Postproduction: Vision Globale
Studio de son: Boogie Studio
Conception et production interactive: CloudRaker
Médias: DentsuBos

À lire maintenant

Les enfants cutes des pubs du Lait de Noël sont de retour
Epica Awards 2022: plusieurs agences d'ici parmi les finalistes
Un trophée de plus ou de moins: pourquoi continuer de s’inscrire aux concours?
Préma-Québec et LG2 lancent un livre de 1,8 livre pour sensibiliser à la prématurité
Au volant, sortons de nos pensées
Bye Bye de la pub: une célébration de la création
Aliments du Québec s’attaque à de fausses croyances