Tendances numériques: micro-personnalisation, transparence et intuition

le 5 février 2014


Microsoft a rendus publics plus tôt cette semaine les résultats de son étude, réalisée en partenariat avec IPGMediabrands et TheFutureLaboratory, sur les tendances numériques au Canada. Et les résultats sont sans équivoque: les Canadiens consomment la technologie de façon plus intelligente, mais en retour, s'attendent à davantage de leurs appareils.

«Je ne vous transmets pas mes données pour que vous puissiez vous les approprier. Je vous les transmets afin d’améliorer mon expérience, et je m’attends à de la valeur en retour,» rapporte Rick Chavez, directeur général des solutions chez Microsoft.

Et c'est là l'un des pilliers de l'étude. Celle-ci a en effet révélé que près du tiers des Canadiens (32%) connaissent la valeur des données qu'ils mettent en ligne et qu'ils seraient prêts à les vendre à certaines marques, pour le juste prix. Au Québec, seulement 24% des internautes ont répondu positivement à cette question.

Par données, on entend habitudes de consommation, utilisation d'applications mesurant les performances sportives, auto-quantification, etc.

Tous s'entendent toutefois pour plus de transparence et une personnalisation de l'expérience-client, ce qui se traduirait par des applications plus instinctives qui pourraient deviner, ou du moins prévoir, les besoins de l'utilisateur. 40% des Canadiens sont d’accord pour dire que les appareils et services devraient comprendre lorsqu’ils doivent se déconnecter ou filtrer l’information pour leur procurer de la tranquillité.

Un Québécois sur deux (52%) souhaiterait que les marques sachent quel est le moment idéal pour s’adresser à eux, un exploit que seule la personnalisation et une meilleure analyse des besoins pourrait rendre possible.

«Lorsque nous aidons les consommateurs à relier toutes les données qu’ils collectent, ils trouvent tout de suite les expériences plus motivantes et enrichissantes.» renchérit SueMoseley, responsable du rendement à l’échelle mondiale, Initiative chez Microsoft.

L'étude, qui comportera huit volets au total, présentait les constatations des quatre premiers, soit ceux touchant à la valorisation des données, le contrôle de la circulation des données, le fait de mieux se connaître et le bonheur du hasard.

Il ne fait pas de doute que les Canadiens souhaitent dorénavant des appareils et applications plus qu'intelligentes, mais intuitives, et qui sont fortement axées sur la micro-personnalisation des besoins de chaque utilisateur.

Pour connaître tous les détails de l'étude, cliquez ici (en anglais seulement).


Top 10 des campagnes du mois de janvier

À lire maintenant

L’Institut canadien d’implantologie et Alvéole Dentaire font confiance à Virus Média
Faites de l’air avec MOOVAIR
Crescita choisit Bloom
NEXTMOOV signe la nouvelle campagne de Finalta Capital
Tout à gagner au Tournoi de babyfoot interagences du bec
Retrouvez votre monde avec Lobe
Étoile montante du jour: Charlène Blanchette (Circonflex)
Femmes inspirantes: Jessica Beauplat
Femmes inspirantes: Tamy Emma Pepin (Un peu plus loin)
Personnalité de la semaine: Marie-Claude Bourque (Brouillard)
Les jeux de lettres, pas toujours une partie de plaisir
Fais partie de la gang de Nic Laloux cet été