Aurélie Ponton (Dialecto Web)

Comment choisir son rédacteur web?

par Aurélie Ponton (Dialecto Web), le 9 août 2013


Il n’est pas toujours facile de trouver la bonne ressource à qui déléguer sa rédaction web. Souvent, nous avons en tête une idée bien précise de ce que nous avons à dire. Nous préférons certains mots ou styles rédactionnels à d’autres. Trouver l’expert qui saura décoder et transcrire le tout peut parfois s’avérer laborieux.

De plus, avec l’avènement du web, nous voulons être certains d’embaucher une ressource qui connaît réellement les contraintes et les particularités de ce genre de média.

Voici donc, ci-dessous, quelques éléments qui vous permettront de bien sélectionner votre rédacteur web.

Point #1: Le rédacteur a-t-il de l’expérience dans votre champ d’activité?

Bien que le rédacteur web soit un professionnel reconnu pour sa flexibilité, il est tout de même important qu’il ait de l’expérience dans votre champ d’expertise. Que vous soyez un professionnel dans le milieu de la mode, des technologies ou du commerce au détail, il est important de s’assurer que le rédacteur saura s’y retrouver dans votre jargon. Sinon, vous perdrez un temps fou à le briefer et même à le former sur comment fonctionne votre industrie. C’est en partie pour cette raison que la plupart des rédacteurs développent des champs d’expertise précis.

Point #2: Le rédacteur s’y connait-il vraiment en web?

Rédiger pour le web, c’est un métier à part entière. C’est pourquoi il est important de choisir un candidat qui saura s’y retrouver entre les contraintes pour les moteurs de recherche, les médias sociaux, etc. La majorité du temps, vous parlerez à des rédacteurs qui se prétendent capables de rédiger pour le web mais qui, après quelques questions, ne connaissent pas les contraintes du HTML, ne savent pas se servir d’un gestionnaire de contenu, ne s’y retrouvent pas pour ce qui est du référencement, etc. Pour vous assurez que le rédacteur que vous rencontrez connaît réellement le métier, n’hésitez pas à préparer quelques questions à l’avance que vous pourrez lui poser lors de la discussion. En cas de doute, demandez à un collègue ou un partenaire suffisamment connaissant du domaine pour vous aider à déterminer si oui ou non, vous avez affaire à un véritable expert.

Point #3: Le rédacteur est-il présent sur les médias sociaux?

Si vous avez en face de vous un rédacteur qui se prétend expert du web et qu’il n’est actif sur aucun réseau social, posez-vous des questions. Pour valider, vous n’avez qu’à vérifier s’il possède un profil sur LinkedIn, s’il est actif sur Twitter, s’il publie sur Facebook, etc. Il n’est pas nécessaire qu’il soit actif sur tous les médias sociaux existants (de toute façon, c’est impossible). Toutefois, il s’agit d’outils incontournables sur Internet et normalement, un rédacteur Web digne de ce nom est sensé les connaître et les utiliser.

Point #4: Le rédacteur a-t-il un blogue ou des publications à son actif sur le sujet?

Un rédacteur web, ça écrit. Donc, il est normal de s’attendre à trouver des articles de sa part (sur son blogue ou ailleurs), publiés sur l’écriture Web ou sur des sujets connexes. C’est souvent un signe qui ne trompe pas et qui permet de valider assez bien son niveau de connaissance de la rédaction sur internet.

Point #5: Le rédacteur a-t-il des références précises?

Il est facile de se prétendre expert dans un domaine. Ce qui est plus difficile, c’est de le prouver. C’est souvent ce qui permet de différencier les vrais spécialistes des amateurs. Pour ce faire, vous devez valider que le rédacteur que vous souhaitez embaucher a bel et bien en poche les références nécessaires pour garantir la qualité de son travail. Si personne n’a jusqu’ici endossé son travail, alors posez-vous des questions.


Un printemps sous le signe de la croissance pour Brouillard

À lire maintenant

Felipe RP en charge des relations de presse de Blckout
Le Mouvement des accélérateurs d'innovation du Québec recrute
Un printemps sous le signe de la croissance pour Brouillard
Dans l’œil de Jeffrey Julio Vietz (Banque nationale)
Mediacom collabore avec Psycho Bunny
Jay Caplan assurera la direction de création de Sensix Communications
Tandem Communication signe la campagne de Loisir et Sport Lanaudière
Appel d’intérêt pour les fournisseurs de services aux OBNL
 Taxis Coop toujours jeune à 75 ans
Étude Metrica Fusion: le comportement des consommateurs en pandémie
Mint repense son identité avec Camden
De nouveaux mandats pour Bambou Communication