Pour que les jeunes retournent à l’école, il suffit d'un Déclic

le 3 avril 2013


Dans le cadre de son programme big, CARTEBLANCHE a conçu une campagne imprimée pour l’organisme Déclic qui vient en aide aux jeunes en grandes difficultés. Les deux créatifs réalisés mettent en scène des univers troubles où évoluent les jeunes qui bénéficient du soutien de l’organisme.

Les visuels montrent que les jeunes sont volontairement absents des différents environnements et remplacés par un tableau vert qui exprime l’essentiel de ce que Déclic fait: retourner les jeunes à l’école. Enfin, un court texte explicatif détaille les difficultés associées à une telle démarche qui n’est pas aussi simple qu’on pourrait le croire.

«Déclic opère dans l’ombre depuis près d’une vingtaine d’année et nous cherchions une manière simple et efficace d’expliquer simplement et clairement ce que fait l’organisme», explique Johann Smith, associé-création chez CARTEBLANCHE.

«On souhaitait raconter une histoire tout en exprimant une image forte d’un seul coup d’œil», résume Taïla Khampo, directeur artistique responsable du projet chez CARTEBLANCHE. «Les lieux parlent d’eux-mêmes, et l’absence des jeunes signifient, qu’au final, Déclic réussit ce qu’il entreprend.»

Les photos ont été prises par Jean Malek et une première publicité se retrouve présentement sur la couverture arrière du magazine Les Canadiens.

Pour connaître les crédits de cette campagne, lisez le bulletin Grenier aux nouvelles du 8 avril 2013.

À lire maintenant

lg2 contribue au rayonnement du bar Blanc bec
Clark Influence fait découvrir la gamme des vins Double Vie
Wink Stratégies renforce sa liste de clients
L'été est mordant sur Mordu
sept24 lance son nouveau positionnement
Le FEQ revient en force avec un nouveau look signé Cossette