Partage Club encourage à emprunter au lieu d’acheter au Black Friday

le 24 novembre 2022


Partage Club s'oppose à la consommation décadente du Black Friday et du temps des fêtes en proposant une alternative via sa nouvelle application de partage d'objets entre voisin·es. Le partage et l’emprunt avant les dépenses et la surconsommation.

La campagne de communication propose de ne pas acheter des objets qui sont extrêmement recherchés et promus à l’arrivée du temps des fêtes et qui pourtant, seront sévèrement sous-utilisés: un cuiseur à riz, une souffleuse à neige, un banc de scie, un exerciseur pour bébé, une valise de voyage, un projecteur, un traîneau pour glisser, un four à panini et des poids et haltères.

partage 1
partage 2

«Malheureusement personne n’est gagnant avec Black Friday: les citoyen·nes consomment plus qu’il·elles n’ont vraiment besoin, les détaillants font face à une période tellement promotionnelle qu’ils doivent prendre des décisions souvent contraire à leur propre marge bénéficiaire et la planète, elle, subit les deux! Il y a des solutions pour faire un marketing responsable et durable sans embarquer dans cette frénésie sans fin», explique Valérie Vedrines, fondatrice de Masse Critique.

28% des Canadien·nes prévoient magasiner pendant Black Friday cette année. Malgré l’augmentation de la pression financière chez les foyers canadiens, ceux-ci ne prévoient pas diminuer leurs dépenses cette année pendant cette période promotionnelle. 1 Cette période peut être très destructrice au niveau environnemental. Juste en Angleterre, en 2020, Black Friday a participé à l’émission de 429,000 tonnes d’émissions à effets de serre liées aux livraisons, représentant 435 aller-retour entre Londres et New York. 2 En plus de la production et l’emballage, 80% des items achetés au Black Friday sont jetés après quelques usages ou même après aucun usage. Aux États-Unis, les déchets augmentent de 25% entre Black Friday et le Nouvel An. 2

Une alternative proposée
Partage Club propose donc aux Québécois·es l'alternative de se procurer son abonnement annuel en pré-vente à 60$ en plus d'un autre abonnement annuel en bonus à offrir à Noël. Cette offre permet non seulement de déconsommer, mais aussi d’offrir une opportunité aux ambassadeur·drices du Partage Club de partager leurs valeurs de partage en offrant un accès au club pour Noël.

La mission première du Partage Club est de proposer la mutualisation des objets afin de contrer la culture de consommation qui incite les ménages québécois à accumuler des biens qui sont extrêmement sous-utilisés. Cela augmente inutilement leurs dépenses et engendre une production excédentaire qui accélère l’épuisement des ressources naturelles.

Développement de l’application
Le Partage Club avait lancé une campagne de sociofinancement au printemps dernier et a recruté plus de 1,200 membres qui se sont procurés leur abonnement en avance. 85 000$ ont été amassés afin de permettre à l’entreprise d’engager des talents pour développer l’application. La version alpha de l'application est présentement testée dans une ville du Québec: 150 Québécois·es se prêtent activement des objets sur la plateforme qui est en constante amélioration.

L’application sera officiellement lancée avant Noël aux quatre coins du Québec auprès de tous ceux qui auront acheté leurs abonnements en pré-vente.

Intérêt des villes
Plus de sept villes du Québec ont contacté le Partage Club directement afin de pouvoir offrir à leurs citoyen.nes des licences et tenter de soutenir l’accélération du développement de la plateforme. Le Partage Club répond à plusieurs enjeux municipaux qui sont très variés tels que la transition écologique, l’intégration de nouveaux.elles citoyen·nes, la mobilité durable, le maillage social et briser l’isolement.

fannyFauve Doucet – fondatrice du Partage Club - Crédit David Himbert

Crédits: 
Designer de produit sénior: Sophie Pépin Desjardins

1 SURVEY: Canadians planning more celebrations and intend to spend the same as last year despite financial challenges. Retail Council of Canada. 24 octobre 2022. https://bit.ly/3GuZgPm

2 This Is How Black Friday Hurts The Planet—But Attitudes Are Changing. Forbes. 24 novembre 2020. https://bit.ly/3GDGndf

À lire maintenant

Fauve Doucet mise sur la déconsommation avec le Partage Club
Magasinage des Fêtes: que reproche-t-on à Amazon?
Rafik Belmesk se joint à DENTSU CRÉATION
Top 10 des campagnes du mois de novembre
Temple de la renommée: Roger Gariépy (profil Phare)
Temple de la renommée: Jacques Duval (profil Bâtisseur)