Fonds de solidarité FTQ soutient les victimes de violence conjugale en partenariat avec Republik

le 14 novembre 2022


Pour montrer son engagement en région, le Fonds de solidarité FTQ s’est investi dans une cause qui lui tient à cœur en faisant un don de 400 000 $ à 16 maisons d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale à la grandeur du Québec. Imaginée en collaboration avec l’agence créative de capital social Republik, cette campagne de sensibilisation encourage celles qui s’identifient aux témoignages de trois survivantes à s’entourer pour s’en sortir.

Sachant que certaines victimes hésitent à quitter un foyer violent par peur de tout perdre, le Fonds de solidarité FTQ et Republik ont voulu souligner la solution plutôt que les obstacles, en mettant l’accent sur le cercle d’entraide offert par les maisons d’hébergement.

Pour rappel, une étude menée par l’Université de Sherbrooke révèle « qu’un peu plus d’une femme en couple sur six (17,6 %) présentaient un indice de violence conjugale » en octobre 2021, alors que selon Radio-Canada, « la ligne d’assistance téléphonique pour les femmes victimes de violence a enregistré une hausse de 60 % des appels pendant la deuxième vague de l’épidémie ». 

« Chaque don perçu par les maisons d’aide et d’hébergement contribue à la reprise de pouvoir des femmes victimes de violence conjugale qu’elles soutiennent, » explique Annick Brazeau, présidente du Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale.

Sous la thématique S’entourer pour s’en sortir, la campagne remplie de sensibilité présente trois victimes de violence conjugale qui témoignent de leur passage dans une maison d’hébergement pour démontrer qu’y entrer est une façon de s’entourer pour s’en sortir : de ressources, de respect, de sécurité et d’espoir. 

Regroupement des maisons 1

Regroupement des maisons 2

Ces récits nous aident à prendre conscience des différentes formes de violence conjugale — soit physique, verbale, psychologique, financière ou sexuelle — mais surtout, ils illuminent les différents rôles que peuvent jouer les maisons d’hébergement. Grâce à des intervenantes qu’elles décrivent comme des amies, des anges, une deuxième famille ou une petite armée, les trois héroïnes nous expliquent comment elles ont pu « reconstruire le droit d’être », « réapprendre la joie » et « repartir avec confiance ».

« C’était important pour nous de mettre en lumière de vraies histoires et de mettre l’accent sur le soutien offert par les maisons d’hébergement, plutôt que sur l’effet choc de la violence. On tenait à faire preuve de sensibilité et non d’opportunisme », explique Mélodie Karama, directrice de création adjointe chez Republik

Regroupement des maisons 3

Afin de mettre en image ces cris du cœur livrés de façon anonyme, Republik signe la création d’un univers apaisant où une lumière enveloppante symbolise le soutien offert par les maisons d’hébergement. En vidéo, alors que l’histoire passe de la détresse à l’espoir, la lumière transitionne d’un bleu obscur à un rose clair. Des figurantes s’expriment par des gestes lents, doux et subtils afin d’honorer la complexité des émotions entendues. 

Au-delà de la participation inestimable des trois survivantes ainsi que du Regroupement des maisons d’hébergement, le Fonds de solidarité FTQ tient à remercier les figurantes, la maison de production ALT et l’agence de création Republik pour leur dévouement à la cause. En plus d’avoir mis en place un plateau de tournage sécuritaire où les équipes étaient majoritairement composées de femmes, du temps et des ressources ont aussi été offerts pro bono. 

Pour sa part, le Fonds est devenu un Milieu de travail allié contre la violence conjugale et s’engage à faire de la lutte une de ses causes principales. « Au courant des derniers mois, nous avons rencontré des dizaines d’intervenantes provenant de différentes régions du Québec pour bien comprendre les réalités du terrain et leurs besoins. Grâce à ces rencontres, le Fonds a rapidement pris des mesures au sein de son organisation et envers les maisons d’hébergement pour mieux soutenir la cause des violences faites aux femmes. Republik a su trouver la bonne tonalité pour cette campagne, ce qui nous a permis de répondre à notre objectif  : sensibiliser la population et encourager les entreprises à emboîter le pas, » conclut Diane Lapointe, directrice de la stratégie marketing et de la marque du Fonds de solidarité FTQ.

L’ensemble des vidéos et le contenu créé dans le cadre de la campagne sur les plateformes du Fonds peut être visionné ici.

Regroupement des maisons 4

Regroupement des maisons 5

Crédits
Agence : Republik
Directrice conseil : Marie-Hélène Leclerc
Stratège d’impact : Ariane Archambault
Stratège de campagne : Élodie Parent
Directrice groupe création : Marie-Eve Best
Directrices de création adjointes : Anne-Marie Brouillette et Mélodie Karama
Designer : Stéphanie Savard
Rédactrices de contenu : Florence Donati et Émilie Lalonde

Production : ALT
Réalisatrice : Vanessa Gauvin-Brodeur
Productrice : Katia Pellerin
Producteur de plateau : David Tomassini

Média : Dentsu
Directeur de groupe : Sébastien Labelle
Superviseure média : Sophie Marcotte

À lire maintenant

Republik réaffirme son expertise en marketing RH
Republik et Sans Trace font la promotion de l’éthique en plein air avec humour
Artifact: le nouveau réseau social signé par les créateurs d’Instagram
Toast Studio signe la nouvelle série balado  de l’Observatoire des tout-petits
adn inspire avec son calendrier RSE
Un flot de balados chez Coyote audio