Lea D. Nguyen

Le français à l’honneur

par Lea D. Nguyen, le 9 juin 2022


Ah, la langue française. Cette langue vivante qu’on adore défendre, protéger, faire évoluer, jouer avec ses subtilités et célébrer tout son potentiel poétique. Cette année encore, la langue de Molière est à l’honneur grâce aux Mérites Francopub de l’Office québécois de la langue française (OQLF), qui souligne le travail des créatrices et des créateurs d’ici qui mettent de l’avant la qualité du français dans leurs publicités.

Qui se cachent derrière le jury  du concours?
Les publicités soumises ont été analysées par un jury composé de spécialistes du milieu publicitaire, des médias et de l’Office:

  • Anik Pelletier, vice-présidente du langage de marque, Bleublancrouge;
  • Geneviève Racette, directrice du langage de marque de Bleublancrouge;
  • Karine Doucet, directrice de création adjointe de Rethink Canada;
  • Pierre Allard, traducteur et ancien éditorialiste pour Le Droit;
  • Véronique Voyer, directrice générale de la Direction générale de la gouvernance, des communications et des services linguistiques de l’Office.

Se disant très satisfaite de la grande qualité des soumissions reçues lors de cette édition, l’Office est convaincu que les publicitaires continueront de produire des pubs qui valorisent la langue française «car elles sont habituellement remarquées du public».

Les finalistes ont été couronnés lors de la soirée de remise de prix du concours Idéa. Qui sont les lauréats et la lauréate de 2022?
Isabelle Neault et Xavier Blais de l’agence Rethink Canada remportent le Grand Mérite Francopub pour la publicité Virelangues pour fines bouches de Fantino & Mondello. La campagne visait à réaffirmer le caractère gourmet de la marque de charcuteries italiennes. Prenant la forme d’exercices de diction, les trois messages audio utilisaient les noms des charcuteries en réinterprétant certains virelangues bien connus.

Le lauréat de la bourse Serges-Tougas est Simon Blaquière de l’agence lg2 pour la campagne Marteau-piqueur/Sableuse/Escabeau de Simplex, une entreprise de location d’outils. La marque souhaitait communiquer que sa succursale de St-Hubert était fin prête à accueillir sa clientèle de nouveau suite à des rénovations. La campagne, qui s’est déployée en affichage de proximité et sur le web, visait autant les professionnel·les du milieu de la construction que les particuliers de tout âge.

Antoine Leclerc, de Publicis Montréal, remporte le Mérite Francopub — coup de cœur du jury pour la campagne S’entrevivre de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Imaginée autour de divers verbes rassembleurs inspirés par le mot «centre-ville», cette campagne avait pour objectif de réaffirmer son rôle comme lieu pour «se retrouver», «se motiver», «se divertir» et «vivre» ensemble. Elle s’appuie sur un slam rendant hommage au caractère créatif et novateur du centre-ville de Montréal. La publicité de 30 secondes a, par sa grande poésie, su gagner le cœur du jury.

Que remportent la gagnante et les gagnants?
Le Grand Mérite Francopub et le Mérite Francopub — coup de cœur du jury sont dotés respectivement de bourses de 5 000$ et de 500$, attribuées par l’Office. Rappelons que depuis 2010, l’agence Bleublancrouge s’associe à l’Office pour remettre la bourse Serges-Tougas, d’une valeur de 5 000$. Cette bourse est décernée aux moins de 35 ans en conception-rédaction. Elle perpétue la mémoire du publicitaire Serges Tougas qui valorisait l’importance de la qualité de la langue française auprès des jeunes talents québécois.

Comment les pièces soumises se sont-elles démarquées?
L’Office souligne que les publicités proposées étaient un beau mélange de style. «Par exemple, l’agence lg2 y est allée avec une touche d’humour et des jeux de mots pour ses publicités de Simplex, tandis que Rethink Canada nous a mené·es du côté de la nostalgie en présentant des virelangues pour fines bouches qui étaient appris à l’école il y a longtemps. Finalement, c’est la poésie des mots que Publicis Montréal a choisis pour la campagne S’entrevivre qui a fait vibrer le jury.»

Selon l’Office, les créatives et les créatifs ont une fois de plus démontré que la langue française est riche et permet d’aborder une variété de sujets.

Bravo aux finalistes qui ont, à leur manière, su célébrer l’élégance du style, l’efficacité publicitaire ainsi que l’originalité des jeux de mots ou des expressions!

Fantino

Pour la campagne Virelangues pour fines bouches de Fantino & Mondello, visitez le site web de l'A2C.

simplex

simplex2

simplex3

Campagne Marteau-piqueur/Sableuse/Escabeau de Simplex

chambre de commerce

Campagne S’entrevivre de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

À lire maintenant

Grand Prix Idéa - Résultats d’affaires et stratégie: Remobiliser tous les Québécois vers un rêve commun (lg2)
Grand Prix Idéa - Produits et expériences numériques: Site Internet Afterglo
Grand Prix Idéa - Création publicitaire: Producteurs laitiers du Québec (lg2)
Grand Prix Idéa - Design: Crash (Principal)
Relève et vétérans du média se rassemblent pour célébrer le talent d’ici 
Le métavers: cinq mythes démystifiés