Bob optimise les stratégies marketing

le 6 juin 2022


Augmentation des prix, pénurie de main-d’œuvre et de matières premières, retards chez les fournisseurs, délais de production plus longs... de tels phénomènes engendrent désormais des impacts réels au quotidien pour les fabricants, les détaillants et les consommateur·trices. Par conséquent, il n’est pas facile de brasser des affaires dans le contexte actuel.

En plus d’avoir bouleversé toute la chaîne de distribution, la pandémie a modifié les habitudes des consommateur·trices, notamment en ce qui concerne l’achat en ligne avec la livraison à domicile et la cueillette en magasin. Une bonne partie de la population s’est en outre tournée vers l’achat local. Les sources de ce mouvement varient toutefois d’une génération à l’autre, allant d’un élan patriotique à la volonté de sauver la planète. L’agence devient alors une accompagnatrice de premier plan capable de répondre positivement aux préoccupations des consommateur·trices.

Des modèles d’affaires à réinventer
En réaction à ces nouvelles réalités postpandémiques, l’heure est à la collaboration et au dialogue afin que les fabricants connaissent mieux que jamais les objectifs d’affaires des détaillants. Un tel rapprochement est d’autant plus nécessaire que le·la consommateur·trice cherche à s’approvisionner en un seul point de contact, le plus près possible de son domicile. Sans parler de la pression qui s’exerce pour maintenir une vaste gamme de produits, notamment locaux.

Là aussi, les expert·es, notamment en shopper marketing, s’avèrent des incontournables sur la voie du succès. En effet, la connaissance, l’expertise et le savoir-faire des agences en matière de comportements et de tendances de consommation permettent aux marques et aux commerçants de rehausser leurs stratégies d’activation. Ainsi, en plus de générer de l’activité qui convergera vers le magasin, il faut réinventer les stratégies d’activation pour en accroître la portée et l’efficacité. En agissant maintenant sur le parcours des consommateur·trices, vous donnez de la pertinence à votre produit et interceptez votre client plutôt que d’attendre qu’il se manifeste.

Bob 1

Le magasin devient ainsi une expérience en soi.
Par exemple, les expert·es de Bob ont conçu un présentoir destiné à mettre en valeur les vins vendus en épicerie afin de rehausser la perception des consommateur·trices face à ces produits et d’offrir une expérience d’achat renouvelée.

Dans un autre registre, Bob a aussi conçu pour une grande chaîne de détaillants des bornes interactives qui accompagnent et guident les acheteurs dans leur sélection de vin. De telles solutions offrent des gains aux trois parties concernées : le fabricant voit ses produits mis en valeur; le détaillant améliore l’expérience de son client et pallie le manque de personnel au point de vente; et le·la consommateur·trice se sent accompagné·e, rassuré·e et épaulé·e dans sa prise de décision. En plus, il passe un moment à la fois agréable et instructif.  

Agir avec connaissances et expertise
On le constate, les enjeux présents sont grands et ils touchent une multitude de facettes : agilité, exécution, innovation, connaissance des consommateur·trices, synergie entre les partenaires, développement d’outils avant-gardistes, etc. Grâce à son expertise, Bob accompagne plusieurs entreprises dans leur cheminement et dans leurs réflexions stratégiques à ce sujet. Au plaisir de vous ajouter à ce groupe visionnaire qui s’adapte et réagit avec succès.

bob 2

À lire maintenant

Bob a le vent dans les voiles
Sarah-Maude Plante se démarque chez Bob
Le courant passe entre Bob et Guillevin
La collaboration entre Les Producteurs de lait du Québec et Bob porte ses fruits
Fais partie de la gang de Nic Laloux cet été
Le métavers: cinq mythes démystifiés