On a toujours besoin d'un Voisin

le 2 juin 2022


Sous le thème Merci Voisin, Camden signe, pour la troisième année consécutive, une nouvelle campagne déployée à 360° pour promouvoir la gamme de prêts-à-manger des dépanneurs Voisin, bannière de Sobeys

L’équipe de Camden solidifie de plus belle l’image de marque de Voisin avec un message télé où chacun voit ses efforts quotidiens récompensés par le prêt-à-manger de Voisin, le tout salué par la voix de Didier Lucien.

Prônant un ton rassembleur, cette nouvelle campagne se déploie aussi sur YouTube et les réseaux sociaux à travers un réseau d’influenceur·ceuses porteur pour la marque. Même les noms des prêts-à-manger qui seront mis en marché sortent de l’ordinaire, par exemple le Tant attendu au poulet, qui fait écho à l’attente interminable du printemps. Un concours portant également le nom de Merci Voisin vient finalement renforcer la campagne.

voisin 1
voisin 2
voisin 3

«Chaque année, nous attendons avec impatience le brief de l’équipe marketing dépanneurs de Sobeys, commente Mitch Cayouette, directeur de création des bureaux de Camden à Montréal. Après avoir surmonté les obstacles liés à la pandémie l’an passé, la campagne 2022 trouve un bel équilibre entre notoriété de la marque et promotion du produit.»

«Camden réussit avec cette campagne à faire évoluer la marque Voisin tout en s’assurant qu’elle reste fidèle à ses valeurs. L’enthousiasme du message télé est à la fois contagieux et chaleureux. Il contribuera autant à la notoriété qu’à l’atteinte des objectifs commerciaux de cette bannière», conclut Raynald Pepin, chef marketing, Dépanneurs et Postes d’essence.

Crédits:
SobeysRaynald Pepin, Lisa Mecatti
Une campagne créée et réalisée fièrement par Camden

À lire maintenant

Camden signe une collaboration entre Transitions et Ay Lelum
Quel est le secret de Camden?
Camden signe le rapport annuel du Port de Montréal
Saluons la force de caractère des infirmier·ères auxiliaires
Le FC Barcelona est pour la promotion des droits des femmes
La dépendance étouffe les voix des autres
Une collaboration bien plus qu’en surface