Geneviève Morin

Circulaires et encarts numériques: une solution zéro déchet signée La Presse

par Geneviève Morin, le 27 mai 2022


Bien alignée à son Plan de gestion des matières résiduelles de la Villequi vise le zéro déchet d’ici 2030 — la mairesse de Montréal Valérie Plante a récemment annoncé la fin de la distribution automatique des circulaires et encarts papier dans la métropole. À compter du 23 mai 2023, soit dans un an presque jour pour jour, ceux et celles qui veulent recevoir les offres et aubaines journalières sous forme papier devront en faire la demande, autrement, la circulaire ne sera pas distribuée à leur porte. 

Cette décision apparaît au moment où des changements de comportements sont de plus en plus observés vis-à-vis des habitudes de consommation, notamment en raison de l’urgence climatique qui bat son plein. Selon un sondage international impliquant plus de 16 000 personnes et mené par la firme de conseils EY, le recours aux canaux de distribution numériques est en voie de devenir le mode de consommation de prédilection des consommateur·trices au quotidien.

L’offre numérique: l’avenir des circulaires et encarts?
«C’est clair: plus on remarque une chute de la consultation de contenu papier, plus on constate l’augmentation de la consultation numérique des circulaires sur plusieurs plateformes. La demande est là, elle a simplement changé de place.» Ce changement d’habitude souligné par Marie-Gabrielle Larose, conseillère en créativité média à La Presse, est multifactoriel: «Il se conjugue à l’essor des pratiques écoresponsables et à la volonté des consommateur·trices de recevoir des offres personnalisées.» Parallèlement, la collecte de données de qualité devient de plus en plus importante pour les détaillants. «L’indéniable avantage du numérique, pour les circulaires et les encarts, réside dans des rapports de campagnes étoffés, fiables et précis, comportant de nombreuses données pertinentes qui permettent aux détaillants d’identifier la performance de leurs offres par catégorie de produits», précise Anick Beaubien, directrice croissance et relation d’affaires à La Presse. À ce propos, deux récentes initiatives de La Presse contribuent à intégrer la consultation des circulaires numériques dans la routine de son lectorat, en plus de récolter des données précises pour les annonceurs.

Vos Offres: une section utile et appréciée
Pour La Presse, une des solutions pour répondre à ces besoins numériques se trouve dans la section Vos Offres, disponibles sur les trois plateformes du média (tablette, web et mobile). Cet espace réservé aux circulaires publicitaires — aucun contenu éditorial n’y est publié — permet de découvrir de nouveaux produits et promotions en vigueur chez les détaillants participants. La Presse cumule en moyenne 4 261 000 visiteur·euses par mois provenant de partout à travers le Québec. Anick Beaubien reconnaît que la section Vos offres est pertinente à la fois pour le lectorat et pour les détaillants. «Notre écosystème rejoint 69% de la population 18+. Une telle portée permet de rejoindre une clientèle engagée et d’offrir un complément de distribution numérique pour les circulaires», souligne-t-elle.  Les chiffres ne mentent pas: la quasi-totalité (88%) des lecteur·trices de Vos Offres déclarent être satisfait·es de la section et 64% affirment la consulter chaque semaine. Pour l’équipe de La Presse, «ces résultats d’appréciation et d’assiduité de lecture nous confirment que Vos Offres répond très bien aux besoins de nos lecteur·trices.» 

Les Galeries: la nouvelle destination magasinage de La Presse
Le succès de la section Vos Offres ouvre la voie à une nouvelle proposition publicitaire pour La Presse: Les Galeries. «La visibilité offerte dans Vos Offres profite à plusieurs détaillants qui ont l’habitude de produire des circulaires. Avec Les Galeries, on s’adresse à une catégorie différente d’annonceurs, qui sont davantage orientés vers l’inspiration, que ce soit dans leur marketing courriel ou leurs encarts publicitaires», explique Marie-Gabrielle Larose. Maison, décoration, mobilier et mode sont quelques-unes des catégories visées par cette nouvelle section, conceptualisée pour une expérience de magasinage simple et renouvelée. Simple parce que tous les produits sont cliquables. Renouvelée parce que la découverte de produits est au centre de l’expérience. «Les Galeries, c’est un rendez-vous magasinage pour les consommateur·trices, en plus d’être une très belle vitrine pour les marques qui sont à la recherche d’une grande portée et d’un contexte inspirant et aligné avec leurs communications», précise Marie-Gabrielle Larose. Alors que l’intérêt pour la communication promotionnelle gagne de plus en plus de terrain au sein de la population canadienne, il apparaît clair que les consommateur·trices sont ouvert·es aux initiatives numériques et que les annonceurs auraient tout avantage à les accompagner dans ce changement de leurs habitudes de consommation.

Pour consulter les sections Vos Offres et Les Galeries, rendez-vous sur La Presse+ le 26 et 27 mai.

offres

À lire maintenant

Les grands gagnants du concours TACTIL 2022 dévoilés
«Le travail doit avoir un sens»: expériences de stage de la Génération Y 
La Presse accueille huit journalistes de la relève
Un printemps sous le signe de la nouveauté pour La Presse
Prix Judith-Jasmin et Antoine-Désilets 2021: La Presse se démarque
La Presse récolte neuf nominations au Concours canadien de journalisme