Lea D. Nguyen

Femmes inspirantes: Jessica Beauplat

par Lea D. Nguyen, le 17 mai 2022


Notre belle province compte une multitude de talentueuses professionnelles. Des femmes exemples de créativité, d’audace, de détermination et de résilience pour la nouvelle génération prête à repousser les limites du possible. Découvrez le parcours de femmes inspirantes d’ici, aux idées novatrices et la manière dont elles ont su imposer leur talent pour redéfinir les contours de leur métier et de leur industrie.

Jessica Beauplat, Journaliste et chroniqueuse

Jessica Beauplat

Du haut de ses 10 ans, la pétillante Jessica Beauplat savait déjà que sa carrière serait orientée vers les communications. Rêve devenu réalité, puisque qu’après un passage à l’Université Concordia, baccalauréat de communications en poche et Jeux de la comm plus tard, elle enchaîne une pléthore de postes dans le vaste univers qu’elle s’était imaginé.

Après un fructueux stage à (feu) Musique Plus à titre de recherchiste, Jessica quitte la belle province, en aller simple vers l’Ouest pour travailler au Conseil Jeunesse Francophone de la Colombie-Britannique (CJFCB), où elle est responsable de la portion web — à l’époque où la majorité des plateformes de médias sociaux n’étaient qu’à leurs premiers balbutiements. C’est ici qu’elle met sur pied la première Ligue d’improvisation franco-colombienne (LIFC). Par la suite, la jeune femme met le cap direction Paris pour œuvrer auprès d’un organisme venant en aide aux jeunes entrepreneur·es souhaitant démarrer leur entreprise. Ce qu’elle aimait par-dessus tout? Mettre en valeur leurs parcours et histoires.

De retour au bercail à Montréal, elle poursuit son aventure dans le web au CHUM, alors que le centre hospitalier universitaire était en pleine construction. Ici, elle y bâtit l’infolettre afin de raconter l’histoire de cet hôpital de l’avenir. Au cours de sa carrière, Jessica baigne également dans un monde plus corporatif. Ce qui lui manquait? Le côté créatif. Elle rédige alors sa propre pièce de théâtre, Touche pas à mes cheveux (et autres principes de base), qu’elle produira en one-woman-show. La pièce, acclamée par le public et la critique, a l’effet escompté. Ouvrir des conversations.

Oscillant habilement sa plume entre la langue de Molière et celle de Shakespeare, Jessica est aujourd’hui chroniqueuse et journaliste. On peut notamment la lire dans La Presse, Le Devoir, Radio-Canada, The Montreal Gazette et The Toronto Star et l’entendre à l’émission On dira ce qu’on voudra. Curieuse de nature, Jessica a cette volonté de raconter des histoires, et de construire des ponts avec autrui — elle aime lire, apprendre et comprendre les opinions qui divergent des siennes pour concevoir le point de vue de l’autre, et le monde dans lequel on vit. Sa motivation quotidienne? Créer des liens. On l’a d’ailleurs vu à travers sa websérie Les Yeux de la ville, produite par Bell, où elle allait à la rencontre de personnes influentes pour découvrir la métropole à travers leur regard et déchiffrer ce qui les allument. Sa profession? Communicatrice hors pair et assurément bâtisseuse de ponts entre humain·es.

À lire maintenant

Héma-Québec et Tam-Tam\TBWA surprennent 130 donneur·euses de sang
Optimum Graphiques devient partenaire d’affichage des Jeux du Québec
Retraite Québec se tourne vers dada
Patricia Paquin a bien fait de choisir GoDaddy
Êtes-vous prêt·es pour le Volleybec 2022?
76 nouveaux musées ouvrent leurs portes à Ottawa