51% des Canadien·nes souhaitent amener leurs animaux de compagnie au travail

le 28 avril 2022


La pandémie a mis en lumière une énigme RH sans précédent. Comment faire revenir les précieux·euses employé·es sur le lieu de travail et attirer de nouveaux talents? Ce problème a été aggravé par le fait que pendant la pandémie, les Canadien·nes et Québécois·es ont adopté de nouveaux animaux de compagnie comme jamais auparavant. Maintenant, ces nouveaux propriétaires de chats et de chiens s'inquiètent de devoir aller travailler sans eux.  

PetSafe a mené un sondage par l'intermédiaire de la firme Léger pour connaître l'opinion des Québécois·es et Canadien·nes sur les lieux de travail adaptés aux animaux de compagnie. Les résultats ont confirmé que les entreprises devraient être attentives à cette nouvelle tendance. 

Les principales conclusions incluent :

  • Une majorité de Canadien·nes estiment que les employeurs devraient permettre d’amener les animaux de compagnie sur leur lieu de travail (51 %).
    • Par rapport au reste du Canada, les Québécois·es sont toutefois moins susceptibles d'appuyer l'idée (37 %). Toutefois, cela n'est pas vrai pour les plus jeunes générations.
  • Les jeunes Canadien·nes sont les plus fervent·es partisan·es de ces lieux de travail accueillant les animaux de compagnie (61 % des 18-34 ans).
    • Les Québécois·es de la Génération Z sont particulièrement favorables aux lieux de travail permettant les animaux de compagnie : 66 % d'entre eux·elles conviennent que les employeurs devraient envisager de rendre leur lieu de travail adapté aux animaux de compagnie.
    • 18 % des Canadien·nes âgé·es de 18 à 24 ans indiquent même qu'il·elles seraient prêt·es à changer d'emploi si leur employeur·euse ne leur permettait pas d'amener leur animal de compagnie au travail.
  • Trois quarts des personnes interrogées (73 %) sont d'accord pour dire que la présence d'un chien ou d'un chat sur le lieu de travail améliore leur humeur et réduit le stress, et pour un tiers d'entre elles (33 %), ils augmentent la productivité.

Les employeurs doivent maintenant se concentrer sur l'élaboration de politiques appropriées pour les personnes souffrant d'allergies et de peurs, mettre en place des zones accueillantes ou non pour les animaux de compagnie et pourraient même fournir une sélection de produits pour leurs employé·es et collègues félins.

petsafe

À lire maintenant

La satisfaction des travailleur·euses canadien·nes est en baisse de 3%
Léger dévoile tout sur les RH à l'ère de la Grande Démission
Léger dévoile les entreprises les mieux réputées
William Braün se joint à Léger
Avez-vous une bonne réputation?
Stingray s’associe à Léger
Les principaux freins à la transformation numérique des entreprises