Laurence Gagnon Beaudoin

B2B/2GO la solution événementielle internationale propulsée par l’innovation

par Laurence Gagnon Beaudoin, le 13 juin 2022


B2B/2GO, c’est une histoire d’innovation et de relève. B2B/2GO est une plateforme technologique pour la tenue d’événements virtuels, hybrides et en présentiel, incluant le réseautage d’affaires. Cette solution offre une plateforme technologique événementielle, une solution de jumelage d’affaires et un service de conciergerie clés en main. L’entreprise qui existe depuis 2012, est utilisée dans plus de 140 pays.

Cette compagnie bien d’ici a été fondée par Jean-Pierre Dubois, auparavant propriétaire d’OPC événements, qui cherchait à inventer une solution de jumelage afin d’améliorer les expériences de réseautage à grande échelle. Les secrets du succès de B2B/2GO: avoir été l’une des pionnières à l’échelle mondiale sur le plan technologique et offrir une expérience client exceptionnelle. L’entreprise tient mordicus à offrir un service de conciergerie pour assurer une prise en charge globale et une assistance technique constante aux organisateurs d’événements et aux utilisateurs de la plateforme avant, pendant et après l’événement.

La croissance propulsée par l’innovation
À la tête de l’entreprise, on retrouve un duo pas comme les autres. Le 1er février dernier, la directrice des opérations Laurence Dufour-Bouchard est devenue vice-présidente, directrice générale et actionnaire à part égale avec le président et fondateur Jean-Pierre Dubois. Nous les avons rencontrés pour en connaître plus sur leur parcours des dernières années et sur leur vision de l’avenir. 

Laurence s’est d’abord jointe à l’équipe d’OPC en 2014. Bien que son quotidien fut concentré sur ses responsabilités auprès d’OPC, elle a rapidement su que B2B/2GO était un projet qu’elle jugeait novateur et prometteur. Après trois ans chez OPC, Laurence a demandé un poste à temps complet pour développer la plateforme: «Après trois ans, on s’est assis et j’ai nommé mon intérêt à mettre plus d’énergie dans le projet parce que j’avais plein d’idées pour faire progresser le produit technologique, mais aussi, car j’étais fière de notre rayonnement à l’international et j’étais motivée de voir mon projet québécois vivre en Europe, en Asie, ailleurs.»

C’est à ce moment que Laurence fut nommée directrice des opérations et que le développement s’est intensifié pour B2B/2GO. Laurence se rappelle l’effervescence de ses débuts dans son nouveau rôle: «On a réinvesti, on a refait le logo, on a refait le site web et cette énergie-là a payé parce qu’on a vécu une forte croissance.»

Comme la majorité des entreprises du domaine événementiel, B2B/2GO a d’abord été fortement secouée par la pandémie. Prépandémie, B2B/2GO était un produit qui servait uniquement les événements présentiels. Après un travail acharné de toute l’équipe, le produit est maintenant disponible pour les événements présentiels, virtuels et hybrides. Pour Jean-Pierre, c’était une période très mouvementée: «On a commencé les événements virtuels dès août 2020. On dit souvent qu’on a bâti un avion en train de voler, et c’est exactement ça. On a complètement transformé la plateforme et ça nous a amenés plus loin et ça a créé un meilleur produit. Ça a fait doubler nos événements avant la fin de 2021. On a fait un pas de géant en très peu de temps pour transformer la plateforme en hybride.»

La croissance passera par le Canada
Quand il·elle réfléchissent au futur, Jean-Pierre et Laurence parlent de conquérir le Canada. Si l’entreprise connaît un succès phénoménal à l’international, il y aurait encore un bon potentiel de croissance à même le Canada, selon les deux associés. Pour Laurence, si B2B/2GO se démarque sur d’autres continents, il serait normal que ce soit le même scénario au Canada: «Pourquoi une compagnie italienne nous choisit alors qu’une compagnie ontarienne ne nous connaît pas encore? Il n’y a pas de raison qu’une compagnie canadienne choisisse un fournisseur de l’extérieur plutôt que nous.» Jean-Pierre souligne quand même que la pandémie a amené beaucoup de nouveaux clients québécois: «Ce qu’on souhaite pour l’avenir, c’est de développer les marchés locaux. Nul n’est prophète dans son pays et c’est particulièrement vrai pour nous. Avec une présence dans plus de 20 métropoles réparties autour du globe, de l’Amérique à la péninsule arabique, de l’Europe à l’Asie, notre entreprise connaît énormément de succès à travers le monde. La pandémie nous a permis de rayonner davantage au Canada, mais on aimerait continuer de percer davantage ici, en plus de toutes les opportunités que nous avons partout ailleurs dans le monde.»

La relève essentielle au succès
Quand on demande à Jean-Pierre d’expliquer le succès de B2B/2GO, il évoque le fait que B2B/2GO a été une pionnière il y a plus de 10 ans. «À l’époque – parce que c’est littéralement une époque après 10 ans – on était les premiers. C’est ce qui fait que notre solution est si avancée et si prisée. Il parle également de sa coéquipière Laurence qui est le yin de son yang: «On est extrêmement complémentaires. Avec une expertise en événementiel, développée sur plus de 25 ans, je suis plus instinctif. Laurence, elle, apporte une vision plus rationnelle et stratégique. Elle a de nouvelles idées et de nouvelles manières de faire les choses.»

De son côté, Laurence parle du mentorat et de la confiance que Jean-Pierre lui a accordée à travers les années: «J’ai toujours eu envie de faire de l’entrepreneuriat, mais je ne suis pas le genre de personne qui soit passionnée par une seule chose. J’ai plein d’intérêts. Je me demandais toujours: ça va être quoi mon projet? Finalement, j’ai rencontré Jean-Pierre, on a commencé à travailler ensemble et j’ai vu que j’avais plutôt trouvé en lui un allié. Avec Jean-Pierre, on pouvait rêver grand, et cela m’a aidé à m’épanouir rapidement dans ma carrière.»

Un chemin alternatif à l’entrepreneuriat
Laurence
a longtemps hésité entre l’entrepreneuriat comme la fondation d’une entreprise ou faire sa place dans une entreprise existante. «Quand j’ai commencé chez B2B/2GO, j’étais un acteur de changement. L’opportunité, je l’ai créée: le poste de directrice des opérations, il n’existait pas quand je l’ai eu! J’ai créé ma chance. Ce que j’aimerais communiquer, c’est que c’est aussi possible de créer sans lancer sa propre entreprise.» Si elle a un conseil à partager à la relève, c’est d’ouvrir ses horizons pour reconsidérer les chemins possibles: «On a plein d’entreprises extraordinaires au Québec, avec des entrepreneurs qui cherchent une relève. Prendre un projet existant, contribuer à son évolution et créer son job de rêve, c’est possible!»

b2b2go

À lire maintenant

Artifact: le nouveau réseau social signé par les créateurs d’Instagram
Toast Studio signe la nouvelle série balado  de l’Observatoire des tout-petits
adn inspire avec son calendrier RSE
Un flot de balados chez Coyote audio
Un jury exécutif féminin aux Gerety Awards
PRAGMATIK: un nouveau joueur fait son entrée