Personnalité de la semaine: Mathieu Chantelois (Fonds des médias du Canada)

le 25 avril 2022


Mathieu Chantelois
Photo: Jocelyn Michel

Mathieu Chantelois (Il, lui), Premier vice-président, Marketing et Affaires publiques au Fonds des médias du Canada

  • Expression utilisée fréquemment: Je répète souvent les sages mots de Henry Ford: «Que vous pensiez être capable ou ne pas être capable, dans les deux cas, vous avez raison.»
  • Film favori (ou série favorite): Je suis un accro des road movies : Thelma & Louise, Ce qu’il reste de nous, Almost Famous, Little Miss Sunshine, Y tu mamá también, Un 32 août sur Terre, Priscilla, folle du désert, Pierrot le fou… J’aime même la franchise The Hangover!
  • Occupation préférée: J’ai passé les derniers mois en congé parental. Entre changer des couches et donner des boires, mon cœur balance!
  • Fun fact: Je suis titulaire d’un record du livre Guinness pour avoir organisé le plus gros spectacle de drag queens de la planète. C’était en 2016, alors que j’étais à la tête de Pride Toronto 

Je suis tombé dans la marmite de l'industrie des écrans en bas âge: mon grand-père était chef technicien à la Canadian Broadcasting Corporation et mon père, responsable des ressources humaines à l’Office national du film du Canada

En début de parcours, j’ai publié plus d’une centaine d’articles dans le magazine culturel Voir et le quotidien La Presse, en plus d'avoir enseigné la parole publique dans un cégep montréalais. 

En 2000, ma vie a pris un tournant. J’ai déménagé à Toronto pour participer à la toute première émission de télé-réalité au pays: U8TV: The Lofters

J’ai vécu 20 ans dans la Ville Reine, où j’ai tenu les rênes du magazine Cineplex. J’étais aussi à l'antenne torontoise de plusieurs émissions de radio et de télévision pancanadiennes, principalement celles de la Société Radio-Canada. J’ai abordé une variété de sujets sociaux, culturels et politiques. Mon portfolio compte par ailleurs plus de 1 000 articles rédigés en français et en anglais pour divers magazines. 

Le jour de mes 40 ans, j’ai décidé de quitter le journalisme. J’avais envie de laisser la place à d’autres. J’ai commencé à faire des communications pour des organismes importants à mes yeux, du marketing de cause et du militantisme. Je suis retourné sur les bancs de l’école pour obtenir un certificat en perspectives stratégiques pour la gestion d’OBNL de la Harvard Business School.  

Après avoir travaillé pour les Repaires jeunesse du Canada et Pride Toronto, je me suis joint à l’équipe de direction du Fonds des médias du Canada (FMC) avec deux objectifs clairs en tête : promouvoir l’inclusion devant et derrière la caméra, et faire rayonner les contenus d’ici à l’échelle mondiale. 

La pandémie a eu raison de mon aventure dans la Ville-Reine. Avec des bambins, je souhaitais me rapprocher de mes parents et de nos familles. Je suis désormais de retour à Montréal avec mon mari Marcelo et mes deux jeunes enfants, Paloma et Oscar-James.

J’entame mon nouveau mandat au FMC, où je serai porte-parole, responsable des communications, du marketing, des affaires publiques et gouvernementales. J’y soutiendrai également l’équipe d’équité et d’inclusion.


Personnalité de la semaine: Richard Rochette-Villeneuve (Cossette)

À lire maintenant

Magazine papier: pour résister, il faut se diversifier
La connexion humaine à l’honneur au WAQ 
40 millions $ en soutien aux entreprises technologiques
Une expérience sensorielle unique signée Stimulation Déjà Vu
Francis Mailly et Camille Duval se joignent à TESLA RP
Les Mauvais Garçons signent la nouvelle identité de FLO 96.5
Le Grenier en bref passe en mode hebdomadaire
INNOCEAN Canada accueille Tyler Brown et Mylène Savoie
Sur un chantier, les dangers sont bien réels
Outfront saisit des opportunités à Calgary
Ces marques internationales qui font confiance aux agences québécoises
Les Causantes: l’agence qui stimule concrètement les opportunités de croissance