Justine Aubry

Des noces de porcelaine pour Les Évadés

par Justine Aubry, le 11 mai 2022


Chaque année de mariage a son appellation. On connaît habituellement bien les noces d’or (50 ans) ou les noces d’argent (25 ans). Les Évadés célèbre plutôt cette année le mariage de 20 ans d’idées novatrices et de projets inspirants, des noces de porcelaine qui n’ont rien de fragile! Au contraire, l’agence a évolué avec aplomb au gré des épreuves et des incertitudes. Alain Cloutier, Mylène Tremblay, Claude Riopel et Charles Gagnon nous font part de leurs réflexions. 

Atteindre ses objectifs grâce à la solidité, la collaboration et l’humanité
Pour le regroupement d’associé·es, la force de l’agence Les Évadés réside dans les valeurs bien ancrées que partagent ses membres avec collaborateurs·trices et client·es. Passant de boutique créative à agence 360 regroupant des services de stratégie, de création, de numérique, de média, de design et de production, Les Évadés est aujourd’hui une entreprise fièrement locale, axée sur la collaboration et l’apprentissage. On y mise aussi beaucoup sur l’humain, pour arriver à pondre des projets aussi engageants qu’engagés. 

«Notre agence a certes changé, mais les valeurs qui l’animent sont toujours présentes, enracinées plus profondément que jamais. C’est en faisant preuve d’audace, de persévérance et d’humanité que nous sommes parvenus à tisser des liens forts entre nous: employé·es, client·es et collaborateurs·trices. C’est le partage des connaissances, des idées, du risque, mais aussi des doutes et des épreuves qui nous a soudés», indique Alain Cloutier, associé et co-président chez Les Évadés

«Je crois que les agences doivent sans cesse repousser la frontière du travail collaboratif avec leurs clients en mettant à leur disposition des professionnel·les curieux·euses, passionné·es, engagé·es, qui comprennent leurs enjeux et qui savent faire preuve d’empathie et anticiper leurs besoins. Les clients souhaitent faire partie du processus stratégique et créatif et s’attendent de leur agence qu’elle mette en place et maîtrise les outils technologiques optimisant le processus collaboratif, sans le substituer à l’humain», ajoute Mylène Tremblay, associée, directrice service-conseil et stratégie chez Les Évadés.  

Défendre des causes d’importance
Chez Les Évadés, s’impliquer auprès des combats actuels et importants de la société fait partie de l’ADN de l’agence depuis sa fondation en 2002. L’année 2012 fut notamment celle où elle s’est mise à développer son expertise en campagnes de nature sociétale et en développement durable. Participant l’an dernier à un programme de mentorat du Conseil québécois des événements écoresponsables et RECYC-QUÉBEC, l’entreprise a aussi créé un comité d’impact positif qui a depuis pour mission de mesurer et réduire son empreinte sociale et environnementale. Les gestionnaires soulignent que cet engagement passe aussi par l’implication dévouée des employé·es qui donnent tout ce qu’ils et elles ont au quotidien.

«Nous avons une équipe engagée, à la fois jeune et expérimentée. Nos créateur·trices cherchent à se surpasser et à faire une différence afin de rendre notre société plus responsable au niveau environnemental, plus inclusive et plus prospère », explique Alain Cloutier

«L’agence s’est engagée dans une démarche afin de créer un impact positif pour nos employé·es, notre collectivité et notre planète!», résume Mylène Tremblay.

Une vingtaine d’années de fierté et de surprises
De longues années de projets audacieux, d’aventures étonnantes et d’évolution significative, c’est aussi ce qui caractérise Les Évadés en ce vingtième anniversaire. Alors c’est quoi la plus grande fierté de l’agence depuis sa création? 

«Nous n’aurions jamais pensé nous lancer dans une startup numérique Adèle sur demande, un service d’entretien ménager sur demande qui visait les marchés de Montréal, Toronto et New York. En plus de gérer la marque sous toutes ses facettes, nous avons agi comme un investisseur et levé plus de 3M $. Quoique l’issue n’ait pas été celle souhaitée, cela fut toute une aventure et l’occasion de cumuler de nombreuses leçons!», évoque avec sagesse Charles Gagnon, coprésident et directeur de la création de l’agence. 

Pour l’équipe, garder une proximité avec ses membres reste primordial. L’humain demeure au premier plan malgré une expansion notable, un moyen de demeurer proche les uns des autres en alimentant la créativité et l’échange. 

«Que 20 ans plus tard, malgré une croissance importante, nous ayons réussi à conserver une agence à échelle humaine et maintenir cette passion qui nous anime depuis les tous débuts», ajoute-t-il.

Et pour les 20 prochaines années, c’est quoi le plan?
Plus que de simplement (bien qu’avec passion!) exécuter les mandats de ses clients, Les Évadés souhaitent surtout accompagner ses partenaires, comme ses employé·es, dans le développement de pratiques de travail responsables, ouvertes et engagées. Des initiatives qui démontrent une réelle mission de faire les choses différemment.

«Nous avons bâti une unité spécialisée en responsabilité sociale des entreprises, et un groupe spécialisé au niveau des communications en continu, qui regroupent la création de contenus et la gestion des médias sociaux, le marketing de performance, et le marketing relationnel. Notre ambition est donc de pouvoir soutenir nos clients au-delà des campagnes de publicité, en les outillant à être de meilleurs citoyens corporatifs. Et tout ceci, en maintenant une structure à échelle humaine qui favorise les apprentissages et l’épanouissement professionnel et personnel de tous nos collègues Évadés. Enfin, notre désir d'offrir un environnement de travail inclusif et égalitaire est plus fort que jamais», conclut avec optimisme Claude Riopel, associé, directeur stratégies multiplateformes chez Les Évadés

C’est donc un rendez-vous pour les noces d’or?

evades

À lire maintenant

Les Évadés et ÉducationNutrition pour une saine alimentation chez les ados
La CCQ confie sa prochaine campagne à l'agence Les Évadés
Un retour dans les années 70 avec la bière Unibroue Saison Libre
Les Évadés derrière le Barreau du Québec
Les Évadés - Design fait son chemin
Top 10 des campagnes du mois de mars
C'est le temps de (re)monter à bord